Monde

En vidéo, l'impressionnant crash d'un Boeing en Afghanistan

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de la vidéo de l'accident.
Capture d'écran de la vidéo de l'accident.

C’est une image assez rare de crash aérien; le genre de vidéo qu’il ne fait pas bon regarder avant de prendre l’avion pour partir en vacances. Le crash de l’avion cargo sur la base aérienne de Bagram en Afghanistan, au cours duquel les sept membres d’équipage ont été tuées lundi, est vraiment impressionnant: sur les images prises par une caméra posée sur un tableau de bord d’une voiture, on voit l’avion commencer son décollage, puis se mettre à piquer du nez, tomber comme une feuille morte, avant de s’écraser et prendre feu, à l’intérieur du périmètre de sécurité de la grande base américaine.


Bagram Airfield Crash 29APR2013 par Spi0n

Les talibans ont revendiqué avoir joué un rôle dans le crash du Boeing 747-400BCF à destination de l'aéroport international de Dubaï — venant de Châteauroux — en disant avoir abattu l'appareil mais aucune preuve n'a pu être fournie et un porte-parole de la coalition dément formellement cette allégation.

De fait, la vidéo, depuis sa diffusion sur Internet, a donné lieu à une série d’hypothèses parmi les spécialistes du transport aérien. The Atlantic pose d’abord trois pré-requis. «1/ La vidéo est-elle authentique? 2/Il est certainement possible que les causes de l’accident ne soient pas visibles sur cette vidéo, comme le sabotage, ou d’autres raisons hors de l’image. 3/ Et tout ce qu’il est possible d’imaginer.»

Mais, écrit James Fallows, «si vous me demander à quoi ça ressemble, la réponse est: ça ressemble à un décrochage.» Sans rentrer dans un cours d’aérodynamisme (wikipedia fera ça très bien), ce genre d’accident peut arriver mais les pilotes sont entraînés à le gérer. Sauf que, note Fallows, les pilotes s’entraînent à récupérer leurs appareils à plus grande altitude. Là, à très basse altitude, comme c'était le cas lundi à Bagram - le train d'atterrisage semble toujours sorti-, la manœuvre devient impossible.

Reste à comprendre ce qui a pu causer ce décrochage. Sur le site spécialisé Crash-aerien, les observateurs privilégient la piste d’une cargaison mal fixée et qui «a glissé vers l'arrière suite au décollage, faisant passer le centre de gravité (bien) au delà de la limite arrière et aurait provoqué l'augmentation de l'assiette et le décrochage.»

Note pour ceux qui prennent l’avion pour leurs vacances : il y a peu de risque que le Boeing ou Airbus que vous emprunterez soit rempli de véhicules blindés de l’armée américaine, comme l’était sans doute le Boeing 747-400BCF…

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

JH

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 27 novembre au 3 décembre

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 27 novembre au 3 décembre

Entrée de Joséphine Baker au Panthéon, carnaval sénégalais, manifestations pour l'indépendance de la Papouasie... La semaine du 27 novembre au 3 décembre 2021 en images.

Faut-il avoir peur de la libération de virus pathogènes avec la fonte de l'Antarctique?

Faut-il avoir peur de la libération de virus pathogènes avec la fonte de l'Antarctique?

Plusieurs micro-organismes préhistoriques découverts sont résistants aux antibiotiques.

La vraie cible des émeutiers aux îles Salomon, c'est l'influence chinoise

La vraie cible des émeutiers aux îles Salomon, c'est l'influence chinoise

Depuis 2019, le Premier ministre Manasseh Sogavare se rapproche de la République populaire pour tenter de sortir l'archipel de ses difficultés économiques.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio