Science & santéLife

L'argent fait le bonheur, ou pas (mais peut-être que si)

Marion Degeorges, mis à jour le 02.05.2013 à 10 h 00

Growing Free Money on Flowers / epsos via FlickrCC

Growing Free Money on Flowers / epsos via FlickrCC

Cette fois-ci, c'est sûr, l'argent fait le bonheur. The Atlantic résume ainsi l'étude des économistes Betsey Stevenson et Justin Wolfers, qui affirment qu'il y a un lien robuste entre revenus et bien-être, y compris chez les très riches (autrement dit, il n'y aurait pas un point de richesse à partir duquel de l'argent en plus ne fait pas du bonheur en plus). 

L’étude peut se résumer à deux graphiques. Le premier montre que les foyers opulents estiment tirer plus de satisfaction dans la vie. Et le second compare plusieurs pays. Là, le présupposé est même radical: les pays riches sont plus heureux que les pays pauvres.

Ça vous dit quelque chose? Ou vous pensiez avoir lu le contraire? C'est normal. Il tombe au moins une, si ce n'est plusieurs, études sur le sujet tous les ans. Quand on ne se demande pas si «le café est bon pour la santé», ou sa déclinaison «le vin est-il bon pour la santé?», on se demande si l’argent nous rend heureux.

Et personne n'est d'accord:

Tout dépend des valeurs qui sont importantes à nos yeux

Dans cet article de mai 2012 The Atlantic (qui, comme nous, traite un peu la question de façon monomaniaque), le journaliste Derek Thompson s’est penché sur le Better Life Index développé par l’OCDE. Cette application évalue la qualité de vie par pays en fonction de nos priorités (logement, revenu, santé, liens sociaux etc.). En plaçant sur le podium «revenu», «logement» et «emploi», les Etats-Unis se placent premiers. Mais si les priorités d’une population sont les «liens sociaux», «satisfaction» et l’«équilibre travail-vie», le Danemark explose tout le monde.

Cette sympathique expérience ne conclut sur rien de probant, puisque le bonheur dépend de ce qu'on désire. The Atlantic, lui, termine sa démonstration en beauté, sur une phrase que nous ne saurions égaler:

«Le bonheur est un gâteau aux milles et une recettes.»

Prenez donc un billet d’avion

Si vous en avez assez de lire des études qui disent tout et leur contraire, vous pouvez prendre un billet pour le Bhoutan. Le pays a inventé le concept de bonheur national brut. On peut le résumer à une tentative de définir le niveau de vie avec des facteurs psychologiques et holistiques, et non économiques. A moins d’être un Népalais opprimé, un non-fumeur, ou d’avoir peur de la famine, courez donc au Bhoutan.

Reste une question cruciale: combien gagnent les chercheurs qui font des études sur l’argent et le bonheur, et sont-ils heureux?

M.D.

Marion Degeorges
Marion Degeorges (57 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte