Monde / Culture

L’étrange apparition d’Obama dans une publicité McDonald’s israélienne

Temps de lecture : 2 min

McDonald's Israël vient de diffuser une publicité d'un goût assez douteux.

Le sosie de Barack Obama derrière les arches dorées du McDonald's israélien.
Le sosie de Barack Obama derrière les arches dorées du McDonald's israélien.

McDonald’s Israël, une franchise israélienne de l’empire de restauration rapide dirigée par un homme d’affaires israélien, maîtrise l’art de la polémique depuis 20 ans.

Beaucoup de ses enseignes ne sont pas casher, les deux arches dorées sont célèbres pour avoir bloqué la vue du site commémoratif de la brigade Golani, une brigade d’infanterie célèbre en Israël, et pendant un moment ses employés n’avaient le droit de parler qu’hébreu –pas arabe– au travail.

Apparemment, la franchise a décidé de ne pas s'arrêter là, puisqu'elle a imaginé une publicité montrant Barack Obama réquisitionnant des adolescents israéliens pour lui servir un hamburger «Big America».

«Que Dieu bénisse Israël», dit un sosie d’Obama à la fin de la publicité. «Pour le Big America».

Si vous savez que le «Big America» n’existe pas aux Etats-Unis, ce spot est à peu près compréhensible. Ce hamburger serait si bon que même le Président des Etats-Unis doit se déplacer en Israël pour le déguster, j’imagine?

Quoi qu’il en soit, cibler les Israéliens dans une publicité qui suggère que les Américains les réquisitionneront pour pouvoir consommer de la nourriture américaine dans leur pays, c’est... bizarre.

D.H.

David Haglund Journaliste

Newsletters

Élection turquée

Élection turquée

Turquie: Erdogan va pouvoir occuper la fonction qu'il a modelée selon son désir autocratique

Turquie: Erdogan va pouvoir occuper la fonction qu'il a modelée selon son désir autocratique

Recep Tayyip Erdogan a été réélu dès le premier tour président de la République de Turquie le 24 juin, dans un contexte de dénonciation de fraudes électorales par l'opposition.

Le combat de celles et ceux qui ne sont plus des «vrais Indiens»

Le combat de celles et ceux qui ne sont plus des «vrais Indiens»

Depuis plusieurs décennies, des tribus amérindiennes évincent certains de leurs membres sous prétexte qu’ils ne sont pas de «vrais Indiens». Aujourd’hui, ces exclus se rebiffent.

Newsletters