Monde

Attentats de Boston: Dzhokhar Tsarnaev faisait la fête pendant que le FBI le recherchait

Temps de lecture : 2 min

Après les explosions du marathon, le jeune homme a continué de mener sa vie d'étudiant comme si de rien n'était.

L'avis de recherche de Dzokhar Tsarnaev (FBI).
L'avis de recherche de Dzokhar Tsarnaev (FBI).

Alors qu’il était frénétiquement recherché dans Boston, Dzhokhar Tsarnaev n’était apparemment pas plus troublé que ça. Le jeune homme de 19 ans suspecté des attentats de Boston est resté sur le campus de l’université de Massachussetts-Darmouth, où il était étudiant de deuxième année, et est allé en cours tous les jours après l’attentat jusqu’à ce que les autorités diffusent sa photo dans l’après-midi de jeudi, rapporte CNN.

» A lire aussi: Dzhokhar Tsarnaev, un ado «normal» et «très gentil» selon ses camarades

Le Boston Globe raconte que mercredi, deux jours après les explosions du marathon de Boston, Tsarnaev est allé à la salle de gym, et un témoin affirme qu’il s’est même rendu à une soirée le soir avec ses amis du foot.

«Il était juste relax», a expliqué ce témoin anonyme. Tsarnaev a mené une vie si typiquement étudiante après les explosions que, quand la photo du suspect a été mise en ligne, certaines personnes qui le connaissaient n’ont pas fait le lien.

«On a blagué en disant que ça pourrait être Dzhokhar, a affirmé un jeune homme de 22 ans qui vit dans la même résidence étudiante que Tsarnaev. Mais après, on sest juste dit que ça ne pouvait pas être lui. Dzhokhar? Jamais.»

Daniel Politi

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Traduit par Daphnée Denis

Newsletters

À Calais, le «groupe décès» tâche d'identifier les victimes du naufrage dans la Manche

À Calais, le «groupe décès» tâche d'identifier les victimes du naufrage dans la Manche

Après la mort de vingt-sept personnes exilées lors d'une traversée, les associations font leur possible pour appuyer l'identification des disparus et contacter leurs proches.

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Cet Américain a écopé d'une peine de neuf ans.

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Étant donné que ce nouveau variant s'est déjà propagé au-delà de l'Afrique australe, l'interdiction des voyageurs en provenance de cette zone ne fera que ralentir sa circulation.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio