C'est dans l'actuMonde

Attentats de Boston: le deuxième suspect a été arrêté

Slate.fr, mis à jour le 20.04.2013 à 10 h 50

Dzhokhar Tsarnaev a été arrêté et est grièvement blessé après avoir mis le feu au bateau dans le jardin d'une résidence de Watertown où il était caché.

La foule autour de la maison où a été capturé Dzhokhar Tsarnaev remercie les forces de police. (REUTERS/Brian Snyder)

La foule autour de la maison où a été capturé Dzhokhar Tsarnaev remercie les forces de police. (REUTERS/Brian Snyder)

  • Les suspects étaient des frères avec des liens avec la Tchétchénie
  • Dzhokhar Tsarnaev a été arrêté dans la nuit du 19 avril, à Watertown, où il se cachait dans un bateau rangé dans le jardin d'une résidence. Il est grièvement blessé à l'hôpital.
  • Tamerlan Tsarnaev a été tué par la police
  • Un policier a été tué par les suspects sur le campus du MIT, près de Boston
 
9H30 à Paris, 3H30 à Boston - Interpol a émis samedi une alerte auprès de ses 190 pays membres sur les caractéristiques des explosifs utilisés dans les attentats du marathon de Boston, pour renforcer la sécurité internationale et vérifier si des engins similaires ont déjà été utilisés, rapporte l'AFP.
 
5h00 à Paris, 23h à Boston - Trois autres étudiants (deux hommes et une femme) avaient été mis en garde à vue dans l'enquête sur les explosions mais ont été rapidement relâchés, rapporte Reuters.
 

4h45 - Récapitulatif: Le récit de l'arrestation  

Après avoir abandonné son véhicule, Dzhokhar Tsarnaev se cachait sous un bateau rangé dans le jardin d'une résidence privée. Le propriétaire, obéissant aux autorités, était resté enfermé chez lui toute la journée. Une fois l'interdiction de sortir levée un peu avant la fin de l'après-midi, il est allé dans son jardin et a vu du sang sur son bateau. Il a donc levé la bâche et aperçu un homme en dessous: le suspect. Il a immédiatement contacté la police. 
 
«Pendant l'heure qui a suivi, nous avons échangé des coups de feu avec le suspect», a expliqué Ed Davis, le commissaire de police de Boston, lors d'une conférence de presse après l'arrestation. Il a ajouté que l'équipe de sauvetage en cas de prise d'otages a essayé de négocier avec Tsarnaev avant de le capturer. Il était couvert de sang quand la police l'a sorti de la maison, sérieusement blessé.
 
Depuis l'arrestation, Boston est en fête, rapporte Justin Peters, notre collègue de Slate.com qui est sur les lieux: «on dirait le 4 juillet», (la fête nationale américaine) écrit-il. Dans la rue où l'arrestation a eu lieu, les passants scandent «USA! USA!»
 
4h35 - Dans une brève conférence de presse, Barack Obama a félicité les forces de police et affirmé qu'après la capture du suspect survivant, il faudrait chercher à comprendre comment deux jeunes hommes «qui ont grandi et étudié ici, des membres de notre communauté» ont pu vouloir commettre un acte d'une telle violence.
 
4h20 - Le poster WANTED du FBI annonce maintenant «capturé»: 
(via fbi.gov)
 
4h15 - L'AP a tweeté une photo du suspect acheminé vers l'hôpital, en sang.
3h40 - La police n'a pas lu ses droits à Dzhokhar Tsarnaev, invoquant des raisons de sécurité publique. C'est une exception permise pour les cas de terrorisme, a précisé la procureur des Etats-Unis, Carmen Ortiz, lors d'une conférence de presse. Le suspect pourrait donc être interrogé par des détectives sans qu'un avocat soit présent. Pour l'instant, toutefois, il est en soins intensifs à l'hôpital et n'est pas en mesure d'être interrogé. 

Ci-dessous, une vidéo de la foule applaudissant les forces de police après l'arrestation de Tsarnaev (via NowThisNews).

Après avoir appris que son deuxième fils était en vie, le père des frères Tsarnaev a dit à ABC News: «Thank God».

3h00 - Le maire de Boston a twitté: «Nous l'avons eu»

2h50 - La police de Boston confirme que Dzhokhar Tsarnaev a été arrêté, grièvement blessé après avoir mis le feu au bateau où il se cachait. Le jeune homme de 19 ans est en garde à vue. Les policiers et la foule ont applaudi au moment de l'arrestation, se félicitant qu'il n'y ait pas eu d'autres morts. 
2h20 - Notre collègue de Slate.com, Justin Peters, est sur place. Il se trouve derrière une barricade avec les autres journalistes et quelques riverains curieux.
 
2h15 - Voici une photo de la scène devant la maison encerclée

2h00- La police encercle une maison à Watertown, le suspect en fuite serait à l'intérieur 

La police aurait encerclé une maison de Watertown: Dzhokhar Tsarnaev, 19 ans, est censé être à l'intérieur de la propriété, dans un bateau qui se trouve dans le jardin. Selon l'AP, la police n'est pas sûre qu'il soit en vie

Selon des sources présentes sur place, des coups de feu ont été tirés. 

Peu de temps avant que les enquêteurs se dirigent vers cette résidence, le gouverneur du Massachussetts Deval Patrick avait annoncé que la police ne savait pas où se trouvait le suspect de 19 ans, levant le couvre-feu sur la ville de Boston. Manifestement, le FBI étaiet toutefois sur une piste.

18h53 - Emily Bazelon, de Slate.com, a parlé avec deux amis de Dzhokhar Tsarnaev. Ils le décrivent comme un ado «normal» et «très gentil». Lire l'article

18h50 - Pour mieux comprendre l’enchaînement d’évènements qui ont entraîné la situation actuelle, BBC News propose un article avec plusieurs cartes claires et instructives, dont voici un extrait:


Source: BBC

18h10 - Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a réagi sur son compte Instagram aux derniers développements de l'enquête. Le Monde a traduit sa déclaration, dans laquelle il dit notamment:

«Toute tentative d'établir un lien ou une relation entre la Tchétchénie et les [frères] Tsarnaev seraient vaine. Ils ont grandi aux Etats-Unis, leurs caractères et leurs croyances se sont forgés là-bas. […]

Il faut chercher les racines du mal aux Etats-Unis. Le monde entier doit combattre le terrorisme. Nous le savons mieux que quiconque. Nous souhaitons un prompt rétablissement à toutes les victimes, et partageons le chagrin des Américains.  #attentat #Boston #enquête»

17h55 - Le journaliste Adrien Chen du site Gawker pense avoir retrouvé le compte Twitter de Dzhokhar Tsarnaev. Une ancienne photo de profil du compte @J_tsar toujours dans le cache montre un jeune homme ressemblant effectivement beaucoup à celui que le FBI appelle suspect numéro 2:

Le jour de l’attentat, l’auteur du compte Twitter postait un message citant une chanson du rappeur Jay Z:

«Il n’y a pas d’amour dans le cœur de la ville, restez en sécurité.»

17h30 - Associated Press a interviewé par téléphone Anzor Tsarnaev, le père des deux suspects, qui se trouve à Makhachkala, en Russie:

«Mon fils est un vrai ange. Dzhokhar est un étudiant en médecine de deuxième année aux Etats-Unis. C’est un garçon tellement intelligent. Nous nous attendions à ce qu’il vienne en vacances ici.»

17h15 - Associated Press a publié une vidéo montrant des policiers lourdement armés effectuant les recherches maison par maison près de Boston:

17h - Sur la scène des recherches à Watertown, la police ordonne aux journalistes présents de reculer, leur expliquant qu’ils ne sont pas à l’abri, mais sans préciser la nature du danger:

16h55 - Les autorités ont déclaré qu’une voiture liée à l’un des suspects a été retrouvée à Boston. La police avait émis un appel à information sur cette Honda CRV grise en précisant qu’elle était peut-être occupée par le suspect.

16h45 - L’appel de la police demandant aux habitants de Boston de rester chez eux semble avoir été suivi, comme l’atteste cette photo prise à 10h30 du matin heure locale (16h30 en France) dans le centre de la ville:

16h25 - Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a publié le nom du policier de campus qui a été tué par les deux suspects dans la nuit de jeudi à vendredi alors qu’il se trouvait dans sa voiture. Sean Collier, âgé de 26 ans, venait de rejoindre la police du MIT en janvier 2012.

16h - Selon le magazine en ligne Mother Jones, Tamerlan Tsarnaev, le suspect décédé, aurait posté cette vidéo de prophétie d’al-Qaida sur son compte YouTube [EDIT 18h: mais le Huffington Post note que, au 25 janvier dernier, l'utilisateur s'appelait «muazseyfullah». Il pourrait donc s'agir d'un utilisateur de YouTube n'étant pas Tamerlan Tsarnaev et ayant changé son nom aujourd'hui (comme l'ont fait plusieurs utilisateurs de Twitter et Facebook), créant de fausses pistes.]

15h50 - Une journaliste de Public Radio International s’est rendue compte que son neveu était ami avec Dzhokhar Tsarnaev, et a posté une photo des deux jeunes hommes lors d’une cérémonie de remise de diplôme:

15h30 - Selon un porte-parole du président tchétchène Ramzan Kadyrov cité par une journaliste de CNN, la famille Tsarnaev «est partie il y a de nombreuses années de Tchétchénie pour s’installer dans une autre région russe».

La citation continue:

«Après ça ils ont vécu un peu de temps au Kazakhstan, puis sont partis de là aux Etats-Unis où les membres de la famille ont obtenu un permis de résidence. Les individus concernés n’ont donc pas vécu en tant qu’adultes en Tchétchénie.»

15h15 - La chaîne de télévision WBZ-TV a interviewé l’oncle des deux suspects, qui déclare:

«Je suis choqué. Sans mots. Ils ne méritent pas d’exister sur cette terre.»

15h04 - Le FBI vient de publier une nouvelle photo de Dzhokhar Tsarnaev, en l’appelant simplement «suspect numéro 2»:

14h40 - La police de Boston a confirmé que le suspect numéro 2, celui qui est toujours en fuite, est bien Dzhokhar Tsarnaev, un jeune homme de 19 ans habitant à Cambridge, dans le Massachussetts, et a publié une photo d’identité:

14h29 - Alors que les deux suspects des attentats ont été identifiés, SlateAfrique revient sur la situation de Salah Eddin Barhoum, un jeune étudiant marocain qui s'est retrouvé identifié par erreur comme suspect en une du tabloïd le New York Post.

14h21 - La police de Boston demande aux habitants de toute la ville de rester chez eux tant que la recherche du suspect se poursuit, et explique qu’une fouille maison par maison du quartier de Watertown où le suspect se cache est toujours en cours. Tous les taxis de la ville sont à l’arrêt.

14h15 - Jeff Bauman, une des victimes des attentats de Boston qui a perdu ses deux jambes et dont la photo le montrant en train d’être évacué sur un fauteuil roulant a fait le tour du monde, a aidé les autorités à retrouver la trace des deux hommes suspectés d’avoir commis l’attaque selon Bloomberg. Son frère a confié au site que, juste avant l’explosion, il a en effet vu un des deux hommes déposer le sac à ses pieds et le regarder dans les yeux, et en a informé la police dès qu’il s’est réveillé après sa double amputation.

13h35 - Selon la chaîne de radio nationale américaine NPR, un troisième homme a été arrêté. Il serait pour le moment qualifié de complice, pas encore comme de suspect.

13h30 - Le New York Times identifie à son tour, citant également une source policière, le suspect encore en vie comme étant Dzhokhar A. Tsarnaev. Selon le quotidien, le suspect tué était son frère de 26 ans, Tamerlan Tsarnaev. Selon la même source, les deux suspects sont tchétchènes.

13h02 - Le chef de la police de Boston Edward Davis a tweeté:

«Explosion contrôlée sur Vharles Street [ndlr voulant sans doute écrire «Charles Street»] à Boston par l’équipe d’explosifs du BPD. Ne soyez pas inquiets.»

12h50 - Selon l’agence de presse américaine Associated Press, le suspect toujours en vie s’appelle Dzhokhar A. Tsarnaev, un jeune homme de 19 ans originaire d’une région russe proche de la Tchétchénie et habitant à Cambridge, dans le Massachussetts. Aucune confirmation officielle pour le moment. Certains médias mettent en garde contre des informations non-confirmées par des sources officielles.

11h41 - Les unités de SWAT (l’équivalent du GIGN ou du RAID français) arrivent par bus entiers à Watertown pour participer au quadrillage du quartier où est recherché le suspect.

12h30 - Les photos de riverains montrant l'impressionant dispositif de police à la recherche du suspect se multiplient sur Twitter:

12h23 - Résumé de la situation.

Jeudi 18 avril au soir, le FBI publiait des photos et des vidéos de surveillance des deux suspects des attentats du marathon de Boston. Environ cinq heures plus tard, un policier était tué par balles sur le campus du Massachusetts Institute of Technology (MIT), près de Boston. Peu après, la police recevait des informations sur un vol de voiture par deux hommes qui ont gardé le conducteur en otage pendant une demi-heure. La police a poursuivi cette voiture jusqu’à Watertown, où des explosifs ont été jetés depuis la voiture en direction des policiers et où des coups de feu ont été échangés.

La police du Massachussetts a déclaré lors d’une conférence de presse:

«Pendant la fusillade, nous pensons qu’un des deux suspect a été touché et a été finalement été arrêté. Un deuxième suspect a pu s’échapper de cette voiture et est activement recherché en ce moment. […] Celui que nous recherchons est un suspect qui correspond au suspect numéro 2, l’individu à la casquette blanche qui est impliqué dans les attentats du marathon de Boston.»

12h00 - Un utilisateur de Twitter nommé @jraske affirme que la fusillade entre la police et les suspects a eu lieu devant sa maison, à Watertown. Il a tweeté une photo montrant une voiture suspecte en train d’être fouillés par des experts en explosifs:

Quelques minutes plus tôt, il postait cette image avec le texte suivant:

«La voiture de police qui s'est écrasée est sur la droite, la voiture du suspect est sur la gauche»

11h50 - Le bureau du procureur du Middlesex a publié un communiqué revenant en détail sur la mort du policier sur le campus du MIT, la course poursuite qui a suivi pour retrouver les deux suspects, et la mort d’un d’entre eux au cours des affrontements avec les policiers.

11h40 - Une photo  postée sur Facebook par un participant du marathon montre clairement le suspect à la casquette blanche juste après l'une des explosions près de la ligne d'arrivée (à gauche sur la photo, le long du mur):

En agrandi:

11h36 - Selon l’hôpital où il a été envoyé, le suspect qui est mort avait plusieurs blessures par balle et d’autres blessures qui pourraient avoir résulté d’explosions, rapporte Reuters. Selon les docteurs, l'homme était en arrêt cardiaque au moment d'arriver dans la salle d'opération.

11h18 - Le Massachussetts Institute of Technology (MIT), où un policier a été tué jeudi soir par les suspects des attentats du marathon de Boston, a annoncé que tous ses cours de la journée sont annulés:

11h15 - NBC News affirme, citant des «sources policières», que les deux suspects ont des «connexions internationales» et qu'ils sont présents sur le sol américain «légalement depuis un an». L'information n'a pas été confirmée par les canaux de communication officiels des autorités américaines.

10h15 - A 10 heures du matin heure française, le chef de la police de Boston, Edward Davis, a écrit sur son compte Twitter:

«Un suspect mort. Un en fuite. Armé et dangereux. Le suspect à la casquette blanche en fuite.»

Davis a rajouté lors d’une conférence de presse:

«Nous pensons qu’il s’agit d’un terroriste. Nous pensons que cet homme est venu ici pour tuer des gens. Nous avons besoin de l’arrêter.»

L'homme, qui est actuellement recherché par la police à Watertown, près de Boston, est l'un des deux suspects des attentats du marathon de Boston, celui qui porte une casquette blanche sur les images diffusées par le FBI la veille. La police de Boston a publié une nouvelle photo du suspect en fuite à 10h10 vendredi matin:

Quelques heures avant, un policier avait été tué, jeudi 19 avril au soir, sur le campus du Massachusetts Institute of Technology (MIT), près de Boston, et des tirs et des explosions ont été entendus à proximité, dans le district de Watertown. Selon les autorités locales, le policier réagissait à une plainte pour tapage à Cambridge, sur le campus du MIT, quand il a été abattu de plusieurs coups de feu. Sa mort a été annoncée officiellement par les autorités vers 1 heure du matin heure américaine vendredi (7 heures heure française).

La police a alors engagé une véritable chasse à l'homme à Watertown pour retrouver les deux suspects qui ont tué le policier. L'Associated Press précise que des «dizaines d'officiers de police et d'agents du FBI» sont sur place à Watertown, ainsi qu'un hélicoptère. La police du Massachussetts a publié à 9h36 heure française un message sur son compte Twitter demandant aux habitants de rester chez eux et de ne pas répondre à leur porte sauf s'il s'agit d'un policier:

Un habitant a fait état auprès de l'AFP d'«explosions» de possibles «grenades» et la police de l'Etat de «possibles engins explosifs». Le FBI indique «travailler avec les autorités locales pour déterminer ce qu'il s'est passé». Face au peu d'informations officielles, de nombreux internautes se connectent à la fréquence radio de la police de Boston pour écouter en direct les échanges entre policiers, secours et pompiers locaux.

NBC a publié la vidéo ci-dessous qui montre un échange de coups de feu à Watertown.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte