C'est dans l'actuMonde

Marathon de Boston: flou total autour des suspects, entre ce que disent le FBI, les médias et les internautes

Cécile Dehesdin, mis à jour le 18.04.2013 à 15 h 27

Photo issue de Reddit.

Photo issue de Reddit.

Trois jours après les attentats de Boston, on nage dans le flou le plus complet quant aux suspects, entre les affirmations des médias, des enquêteurs amateurs et des services de police.

Les enquêteurs amateurs. D'un côté, on a les enquêteurs amateurs qui étudient de près toutes les vidéos et photos des attentats, sur Reddit ou 4chan, et tentent de faire la liste des suspects possibles. Dans un récent post sur Reddit, un utilisateur demande à ce que toutes les photos et les références à deux jeunes hommes (un avec une polaire noire, une casquette blanche et des lunettes de soleil et un sac à dos, l'autre en tenue de sport bleue avec un sac en bandoulière) soient retirées, affirmant qu'ils «semblent être innocents». Plusieurs redditeurs expliquent que le jeune homme en bleu a indiqué sur sa page Facebook qu'il était innocent et qu'il allait contacter les autorités pour le prouver, mais sans mettre de liens... puisque des liens vont à l'encontre de la politique de Reddit sur les données personnelles (oui, les règles sur la vie privée sont un peu contradictoires vu le nombre de photos non floutées disponibles sur le site). 

Les médias. De l'autre, on a les médias: des utilisateurs de Reddit accusent entre autres choses les médias d'être ceux qui font une chasse aux sorcières en diffusant auprès d'un public beaucoup plus large les pistes des enquêteurs amateurs (notons que, même si la page «findbostonbombers» de Reddit a évidemment moins d'audience qu'une chaîne nationale de télévision, elle n'est pas privée pour autant et reste accessible à tous).

Le New York Post a par exemple publié une photographie des deux jeunes hommes dont les redditeurs clament désormais l'innocence. Le tabloïd affirme que cette photo a été distribuée parmi les enquêteurs policiers, et qu'un email explique que c'est une tentative pour les identifier. Des officiers auraient par ailleurs identifié deux potentiels suspects sur des films de vidéo-surveillance sans que le journal puisse dire s'il s'agit des mêmes hommes.

Le FBI. Enfin, on a le FBI, qui a aussi des reproches à faire aux médias, qui ont passé l'après-midi de mercredi à dire qu'une arrestation était proche, puis avait été menée, puis en fait non, mais peut-être que si, etc. L'agence a publié un communiqué agacé:

«Contrairement à ce qui a été largement rapporté, aucune arrestation n'a été faite en lien avec les attaques du marathon de Boston. Il y a eu de nombreux articles fondés sur des informations de sources non officielles qui ne sont pas correctes. Puisque ces articles ont souvent eu des conséquences fâcheuses, nous demandons aux médias, en particulier en ce début d'enquête, de faire attention et de tenter de vérifier leurs informations via des interlocuteurs officiels avant d'écrire.»

Mais officiellement, le FBI ne dit rien. L'agence avait annoncé une conférence de presse pour ce mercredi 17 avril 17h heure est-américaine, dans laquelle on s'attendait à des révélations sur l'avancée de l'enquête, avant de la reporter puis finalement de l'annuler. En attendant, les médias américains continuent de parler à des sources non-officielles mais renseignées, d'où une grande confusion dans l'état de l'enquête:

Bref, le schéma qu'a réalisé «chatgirl» pour illustrer le fouillis qu'était la situation mercredi au moment de la (non) arrestation n'était qu'un début.

C.D.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte