C'est dans l'actuMonde

L'impressionnante vidéo de l'explosion dans une usine d'engrais au Texas

Grégoire Fleurot, mis à jour le 18.04.2013 à 9 h 53

L'explosion à Waco / Sam Gilbertson

L'explosion à Waco / Sam Gilbertson

L’étendue des dégâts causés par l’énorme explosion qui s’est produite dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 avril dans une usine d’engrais près de Waco, au Texas, n’est pas encore connue, et ne le sera sans doute pas «avant que le jour se lève», explique CNN.

Les médias américains font en effet état de plusieurs dizaines de blessés, certains évoquant des morts.

En attendant des informations plus précises, la vidéo ci-dessous fait la une de tous les sites d’information:

Prise à partir d’une voiture stationnée à plusieurs centaines de mètres de l’usine West Fertilizer en flammes, elle montre une explosion d’une très grande violence (au bout de 30 secondes) dont le souffle semble affecter le véhicule. On ne sait pas si la personne qui l’a mise en ligne est l’homme qui filme.

La chaîne de télévision locale News Channel 25 a quant à elle posté la photo suivante sur Twitter:

Contrairement aux attentats de Boston, qui ont eu lieu lors d’un évènement grandement médiatisé pour lequel de nombreux médias étaient présents sur place, l’explosion industrielle de cette nuit s’est produite dans une zone rurale peu peuplée, d’où le peu d’images disponibles de l'incident.

Les images des conséquences de l’explosion commencent en revanche à apparaître, comme la vidéo ci-dessous montrant des blessés étant pris en charge dans un stade de football américain près du lieu de l’explosion:

Cette photo autre photo montre un bâtiment d’appartements complètement dévasté, apparemment à la suite de l’explosion dans l’usine:

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte