Monde / C'est dans l'actu

La cocotte-minute, le nouvel accessoire des journalistes télé à Boston

Temps de lecture : 2 min

Depuis que l'on sait que les bombes du marathon de Boston se trouvaient dans des cocottes minute, les journalistes télé se ruent sur l'ustensile de cuisine.

Crédit: Flickr/CC 2.0./Dinner Series
Crédit: Flickr/CC 2.0./Dinner Series

Depuis que l’on sait que les bombes qui ont explosé à la fin du marathon de Boston se trouvaient dans des cocottes-minute, les journalistes télé se ruent sur l’ustensile de cuisine afin d’en faire un accessoire pour leurs duplex.

Tout a commencé avec le présentateur de CNN Wolf Blitzer «tenant la cocotte près de son visage pour disserter sur ses effets mortifères», raconte le New York Times. Puis le journaliste canadien Sean O’Shea a lui aussi envoyé son photographe, Adam Dabrowski, acheter un autocuiseur: 20 dollars à la chaîne de décoration Bed Bath and Beyond. «Un employé lui a lancé un regard de travers, [a expliqué Dabrowski], car apparemment une équipe de télévision japonaise était aussi arrivée au comptoir, cocotte-minute à la main.»

Selon O’Shea, les cocottes avaient un intérêt particulier pour le public canadien, étant donné que celles utilisées pour les attentats avaient apparemment été fabriquées au Canada. Problème: l’autocuiseur brandi devant ses téléspectateurs était «Made in China».

D.D.

Daphnée Denis Journaliste

Newsletters

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Si la vente et la détention de cannabis sont désormais autorisées au Canada, sa promotion reste interdite.

Dans les lycées texans, une formation pour interagir avec la police sans se faire tuer

Dans les lycées texans, une formation pour interagir avec la police sans se faire tuer

Après plusieurs décès lors de contrôles routiers, le Texas a rendu obligatoire une formation pour aider les jeunes à interagir avec la police.

Parmi les sans-abri de Los Angeles, des milliers de jeunes LGBT+ rejetés par leurs familles

Parmi les sans-abri de Los Angeles, des milliers de jeunes LGBT+ rejetés par leurs familles

Dans la ville aux 58.000 SDF, d’autres chiffres donnent le tournis: 6.000 seraient issus de la communauté LGBT+. En première ligne de cette population doublement marginalisée, les jeunes.

Newsletters