Monde / C'est dans l'actu

L'«homme du toit» de Boston attire l’attention des enquêteurs amateurs

Temps de lecture : 2 min

Dan Lampariello/ Reuters
Dan Lampariello/ Reuters

Quand un jour s’écoule après une tragédie nationale sans que les autorités ne parviennent à fournir un coupable, certains estiment que l’enquête n’appartient plus uniquement aux professionnels. D’autant plus lorsque les autorités fédérales elles-mêmes encouragent quiconque possédant des photos de l’évènement à leur faire parvenir pour les besoins de l’investigation.

Dans le cas de Boston, c’est justement une photo qui alimente les théories: celle de l’«homme du toit».

La personne en question –une simple silhouette sur un toit, capturée en arrière-plan de l’une des photos des explosions– a fait bouillir la Twittosphère... et au moins un tabloïd anglais, qui a vu dans cette forme indistincte «l’image effrayante» d’une «silhouette mystérieuse se cachant sur un toit».

L’intérêt porté à l’homme-mystère est devenu si important que le FBI a dû reconnaître, lors d’une conférence de presse donnée mardi matin, qu’il était au courant de cette image, refusant en même temps de commenter toute photo fournie par le grand public. «Nous sommes en train de trier énormément d’indices photographiques», a déclaré Richard DesLauriers, directeur de l’agence de Boston du FBI, avant de solliciter à nouveau toute personne pouvant fournir des photos de l’évènement.

Dan Lampariello, un spectateur, a pris la photo lundi avant de la poster sur Twitter, où elle s’est rapidement propagée, notamment grâce à un faux profil de Frank Ocean...

Au cas où vous n’auriez toujours pas remarqué l’homme en question, il se tient en haut de la photo, dans le coin supérieur gauche, sur le toit. Sachant qu’un toit fournirait un excellent point d’observation pour assister à l’arrivée du marathon de Boston, la photo n’a absolument rien de suspect. Même dans la version agrandie de la photo, on ne peut voir le visage de l’homme; sa réaction à l’explosion est donc totalement impossible à interpréter.

Pour le tabloïd britannique The Sun, le doute n’est pas permis, il s’agit d’un suspect:

«Cette terrifiante image montre une silhouette mystérieuse se cachant sur un toit –alors même qu’une bombe explose sur la ligne d’arrivée du marathon de Boston. La personne ne semble pas réagir alors que le rez-de-chaussée de l’immeuble s’enflamme, jute après la seconde explosion. Il n’est pas certain que la silhouette sur le toit ait ou non quelque chose à voir avec l’attaque terroriste. Pourtant, certains disent que cette photo fait apparaître la troublante hypothèse qu’un des responsables ait pu contempler depuis le toit le carnage perpétré par la bombe.»

Abby Ohlheiser

Traduit par Thibault Prévost

Slate.com

Newsletters

Aux États-Unis, les marques de cannabis misent sur le luxe

Aux États-Unis, les marques de cannabis misent sur le luxe

Les enseignes innovent pour séduire la clientèle fortunée, avec des vaporisateurs incrustés de diamants et des feuilles à rouler dorées.

Un Néo-Zélandais amène un clown à son entretien de licenciement

Un Néo-Zélandais amène un clown à son entretien de licenciement

Un publicitaire a embauché un clown professionnel pour égayer son licenciement.

Le Sharpiegate, le jeu des sept erreurs à la Maison-Blanche

Le Sharpiegate, le jeu des sept erreurs à la Maison-Blanche

Trump ne se trompe jamais (vos paupières sont lourdes).

Newsletters