C'est dans l'actuMonde

Qui sont les victimes des attentats de Boston?

Slate.com, mis à jour le 17.04.2013 à 14 h 36

La plupart des personnes mortes ou blessées à la suite des explosions de Boston étaient des spectateurs du marathon, et non des coureurs. Voici leurs histoires.

Krystle Campbell, 29 ans, est l'une des trois personnes tuées par les explosions de Boston. (Source: Facebook)

Krystle Campbell, 29 ans, est l'une des trois personnes tuées par les explosions de Boston. (Source: Facebook)

Pendant que les enquêteurs continuent de rassembler des indices afin de trouver le responsable des explosions du lundi 15 avril au marathon de Boston, l’attention des Américains s’est tournée –du moins pour le moment– vers ceux qui ont été tués ou blessés par les bombes.

Tous ont une histoire, des récits aujourd’hui rapportés par les médias qui cherchent à donner un visage à un événement qui semble profondément inhumain. Ce qui est triste, c’est que la plupart de ces noms et de ces visages ne seront bientôt plus en une des journaux –une fois que l’on saura le nom de la personne ou du groupe responsable des explosions de Boston.

Nous avons donc décidé de compiler un début de liste des victimes. Ce qui nous a sauté aux yeux immédiatement, même si cette liste n’est qu’une ébauche, c’est que la plupart des blessés –et les trois morts– n’étaient pas des compétiteurs. Ils étaient venus encourager leurs amis, leur famille et les autres coureurs alors qu’ils franchissaient la ligne d’arrivée. Nous allons mettre ce post à jour régulièrement, même si la taille de l’attaque ne nous permettra pas de faire un récapitulatif exhaustif.

Les morts 

Trois personnes ont été tuées par les explosions: un petit garçon de 8 ans qui regardait la course avec sa sœur et sa mère; une femme de 28 ans qui était venue voir sa meilleure amie terminer le marathon; et un étudiant en masters de l’université de Boston qui n’a pas encore été identifié.

• Martin Richard, 8 ans (Dorchester Reporter): «Une famille très aimée de Dorchester  regardait le marathon de Boston près de la ligne d’arrivée à Copley Square et a été touchée par l’une des deux bombes qui ont explosé lundi après-midi. Martin Richard, 8 ans, a été tué dans l’explosion tandis que sa sœur, Jane, 7 ans, a souffert d’une grave blessure à la jambe. Leur mère, Denise, a aussi été gravement blessée dans l’explosion et a dû subir une intervention d’urgence hier pour sauver sa vie. Dans un communiqué de presse publié mardi, le père de Martin, Bill Richard a dit: “Nous remercions notre famille et nos amis, ceux que nous connaissons et ceux que nous n’avons jamais rencontrés, pour leurs pensées et leurs prières. Je vous demande de continuer de prier pour ma famille en souvenir de Martin.”» (Lire la suite)

• Krystle Campbell, 29 ans (ABC News): «Les parents de Campbell, William Campbell Jr. et  Patty Campbell ont d’abord pensé que leur fille était blessée. Puis, ils ont appris que c’était leur fille qui était la victime... “Ma fille était adorable. Elle aidait tout le monde  et je suis complètement sous le choc en ce moment. Nous sommes dévastés”, a confié à Yahoo News William Campbell Jr. “Elle était réellement merveilleuse. Toujours prête à vous tendre la main.” Les parents ont du mal à assimiler leur perte... Campbell a dit à la chaîne WCVB que sa fille travaillait 16 heures par jour dans l’industrie alimentaire.» (Lire la suite)

• L’étudiant de Boston University (BU Today): «L’une des victimes tuées dans les explosions du marathon de Boston de lundi a été identifié comme un étudiant de master’s de Boston University. Le nom de l’étudiant n’a pas été publié, dans l’attente de la permission de sa famille. L’étudiant était avec trois amis qui regardaient la course près de la ligne d’arrivée. Un autre de ces trois étudiants, aussi en master’s à BU, a été blessé et sa condition est stable au Boston Medical Center.»

Les blessés 

Selon les estimations officielles les plus récentes, au moins 183 personnes ont été menées à l’hôpital pour être soignées pour des blessures relatives au bombardement. Plusieurs dizaines d’entre elles étaient en condition critique. Etant  donnée la nature de ces explosions, les médecins ont sous-entendu qu’ils avaient fait un certain nombre d’amputations.

Les frères  (Boston Globe): «Liz Norden, mère de cinq enfants, (...) s’est aperçue de l’horrifiante réalité qui allait changer la vie de ses deux fils, ainsi que la sienne. (…) “Je n’aurais jamais imaginé dans mes pires cauchemars qu’une chose comme celle-ci pourrait arriver”, a dit Norden, assise sur un banc à l’extérieur des urgences de Beth Israel Deaconess lundi soir. Alors qu’elle regardait ses pieds, ses chaussettes dépareillées parce qu’elle s’était habillée en coup de vent avant de partir de chez elle, ses larmes sont tombées sur le trottoir. (…) Les deux [frères] ont étudié au lycée de Stoncham High School et venaient de perdre leur travail dans la construction. Le plus âgé, 33 ans, vit encore à Stoncham; le plus jeune vit à Wakefield. Les deux sont passionnés de pêche. Norden ne voulait pas publier leurs noms sans leur avoir parlé.» (Lire la suite)

• La mère qui encourageait sa fille (Highland Community News): «Beth et Ken Roche, de Highland, étaient assis dans les sièges VIP à la fin du marathon de Boston ce lundi, encourageant leur fille Becky Roche alors qu’elle franchissait la ligne d’arrivée. Moins d’une minute plus tard, deux explosions près des gradins ont gravement blessé Beth, elle même une coureuse assidue, changeant les vies de cette famille. Ken, qui marchait déjà avec des béquilles car il avait un pied cassé, n’a pas été blessé. Beth a eu le tibia gauche cassé et son genou gauche est en miettes.» (Lire la suite)

•  Les filles qui encourageaient leur mère (Charlotte Observer): «Nicole Gross, une experte de fitness réputée dans la ville de Charlotte, a été mutilée lors de l’explosion du marathon de Boston, et a subi une intervention chirurgicale des jambes au Boston Brigham and Women’s Hospital.  Sa sœur [Erika Bannock, 29 ans] est en traitement intensif quelques rues plus loin, au Beth Israel Deaconess Medical Center.Les deux femmes étaient dans la foule à l’arrivée du célèbre marathon pour encourager leur mère, Carlo Downing, qui était encore entrain de courir les 42 kilomètres quand les deux explosions ont percé la foule.  Le mari de Nicole Gross, Michael, était avec les deux sœurs: il souffre de brûlures.» (Lire la suite)

• Les familles (Lowell Sun): «Lundi, des éclats des bombes qui ont explosé pendant le marathon de Boston ont traversé les deux jambes de Sydney Corcoran, lui infligeant de graves blessures artérielles, selon son grand frère Tyler Corcoran, interviewé mardi matin (…)  Sydney, sa mère Celeste et son père Kevin étaient à Boston pour voir sa tante, Carmen Accabo de Westford, finir le fameux événement sportif. Celeste a été, elle aussi, touchée par des éclats et a subi une amputation des deux jambes en dessous du genou, a ajouté Tyler.» (Lire la suite)

• Les étudiants (Boston Globe): «Parmi les personnes blessées dans le marathon de Boston se trouvaient plusieurs étudiants de la région, ont affirmé des administrateurs mardi, alors que les écoles et les étudiants commençaient à organiser des mémoriaux pour marquer leur solidarité. Trois étudiants de Tufts University, sept étudiants d’Emerson College, trois étudiants de Northeastern University, un étudiant du Berkeley College of Music et un étudiant de Boston University se trouvent parmi les blessés, selon ces institutions. Plus tôt dans la journée de lundi, le président de Boston University avait annoncé qu’un étudiant de BU était gravement blessé. Selon un rapport datant de mardi, cet étudiant est maintenant en état stable.» (Lire la suite)

Josh Voorhees

Traduit par Daphnée Denis

Slate.com
Slate.com (483 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte