MondeC'est dans l'actu

Les unes de journaux au lendemain des explosions du marathon de Boston

Robin Panfili, mis à jour le 16.04.2013 à 10 h 30

La presse américaine s'émeut. La presse française traîne.

Capture d'écran du site du Boston Globe

Capture d'écran du site du Boston Globe

Deux bombes ont explosé lundi lors du marathon de Boston, causant la mort d'au moins deux personnes. Ce mardi matin, les unes de journaux américains reviennent sans surprise sur cette tragédie, parlant de «terreur».

En France, la double explosion de Boston est quasiment absente des journaux, sauf dans la presse quotidienne régionale. Les délais de bouclage et d'impression de journaux pourraient être à l'origine de ce «désintérêt».

Pour rappel, l'explosion s'est produite à 21h (heure française) et les premiers éléments de l'enquête n'étaient développés sur les sites américains qu'aux alentours de minuit, une heure où les journaux sont déjà envoyés aux rotatives.

Ce mardi matin, Laurence Haim, correspondante de Canal + et de i>Télé aux Etats-Unis a posté sur Twittter la une du Boston Globe.

Le quotidien français L'Equipe est l'un des seuls titres francophones à faire sa une sur les explosions qui ont frappé le marathon de Boston lundi.

Libération, ce matin, ne fait pas allusion aux explosions sur sa une. Dans les pages intérieures l'événement fait l'objet d'une photographie légendée.

Comme la plus grande partie de la presse française, Le Figaro fait sa une sur les déclarations de patrimoine des ministres français publiées lundi. Pas un mot, néanmoins, sur les explosions en une.

Le Parisien, en revanche, évoque les explosions sur sa une. Alors que les autorités américaines se refusaient encore à parler d'attentat, le journal titre dès lundi soir sur des «attentats à la bombe».

C'est dans la presse quotidienne régionale française que l'événement est le plus traité.

 

 

 

 

Robin Panfili
Robin Panfili (190 articles)
Journaliste à Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte