C'est dans l'actuMonde

Marathon de Boston: les bombes ont explosé au pire endroit et au pire moment possibles

Daphnée Denis, mis à jour le 16.04.2013 à 3 h 53

Les explosions ont eu lieu au moment où le plus de personnes étaient présentes sur la ligne d'arrivée du marathon de Boston.

Des compétiteurs continuent de courir vers la ligne d'arrivée alors qu'une explosion vient de retentir. (REUTERS)

Des compétiteurs continuent de courir vers la ligne d'arrivée alors qu'une explosion vient de retentir. (REUTERS)

La première bombe qui a explosé à l’arrivée du marathon de Boston a retenti quatre heures et neuf minutes après le coup de départ de la course. On ne sait pas encore si ce timing a été déterminé pour atteindre un maximum de personnes parmi le public et les compétiteurs.

Ce qui est sûr, pourtant, c’est qu’un marathonien moyen termine le parcours de 42 kilomètres en 4 heures et demi. Et que les coureurs du marathon de Boston, en général meilleurs, avaient en moyenne terminé le parcours en 4 heures et 18 minutes l’année dernière selon le  magazine spécialisé RunTri. La ligne d'arrivée est bien entendu l'endroit où le plus de personnes se réunissent pour féliciter les participants à la fin de leur parcours.

Exprès ou non, l’attaque de Boston a donc eu lieu pile au moment et à l'endroit où la plupart des compétiteurs et leurs proches se trouvaient, comme le souligne le Pacific Standard magazine.

«On ne pouvait pas choisir un pire endroit ni un pire timing», a résumé à Patch le marathonien Patrick Gimmel, qui a fait la course de Boston huit fois en dix ans sans pouvoir participer cette année. 

D.D.

Daphnée Denis
Daphnée Denis (114 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte