Tech & internetMonde

Plus fort que la CIA: le MacBook volé espionne une famille en Iran

Daphnée Denis, mis à jour le 12.04.2013 à 16 h 00

Dom Deltorto a pu observer une famille en Iran grâce à l'application Hidden App qui est installée sur l'ordinateur qu'on lui a dérobé. Les nouveaux propriétaires l'ont même contacté!

Macbooks Pro / Benjamin Nagel via Flickr CC License By

Macbooks Pro / Benjamin Nagel via Flickr CC License By

[Mise à jour à 16h: nous avons supprimé les photos comme l'a fait le personnage central de l'histoire ci-dessous]

Au début du mois de février, le Britannique Dom Deltorto a été cambriolé: de retour dans son appartement londonien, il s’est aperçu qu’on lui avait volé son  MacBook Pro et son iPad.

«J’aimais beaucoup ces deux objets, et j’étais triste qu’ils aient disparu», se souvient-il.

Sauf qu’en réalité, un seul des deux objets s’était évaporé. Deltorto avait installé Hidden App sur son ordinateur, une application capable de localiser l’appareil et de prendre des photos des personnes qui l’utilisent grâce à la caméra intégrée. Pendant un mois, l’application est restée silencieuse, puis un jour (le jour de l’anniversaire de Deltorto, pour l’anecdote)... Hidden App a parlé.

Deltorto a donc eu le bonheur de découvrir que son ancien MacBook se trouvait à Téhéran, ni plus ni moins –et de recevoir les photos des personnes qui sont aujourd’hui en sa possession. Fort de sa trouvaille, Deltorto a contacté la police dans son quartier de Londres mais ceux-ci lui ont ri au nez, expliquant que l’Iran n’était pas dans leur juridiction, a-t-il confié au Daily Telegraph. Les policiers ont ajouté qu’Interpol ne «ferait probablement pas de cette affaire une priorité» et ne «s’en occuperait pas pendant des années».

Il ne restait donc plus qu’une solution: faire appel à l’Internet mondial. Deltorto a donc créé un Tumblr nommé «Dom’s laptop is in Iran» («L’ordinateur de Dom est en Iran») où il postait les photos de la jeune femme qui utilise son MacBook tous les jours. En dessous de chaque photo, un sous-titre commentant les activités diverses auxquelles se prête la nouvelle propriétaire de l’ordinateur de Dom, de ses (folles) parties de Jenga aux conversations avec ses parents.

Plus fort que la CIA, laptopiniran.com était finalement en train d’espionner l’Iran, à sa façon –ou du moins une famille qui ne s’en doutait absolument pas. Le Tumblr est passé «brusquement» en privé, soulignait Mashable, et on en a désormais l'explication: Dom Deltorto vient de le refaire passer en public, mais sans les images et leurs légendes.

A la place, Deltorto a écrit deux billets où il explique qu'il ne s'attendait pas à toute cette attention et à ses conséquences sur les Iraniens en question:

«Les nouveaux et innocents propriétaires de mon ordinateur portable m'ont contacté, sont mortifiés par toute cette histoire et souhaitent me rendre le portable.

Vu la grande erreur de jugement que j'ai commise en partageant cette histoire et en ne respectant pas leur vie privée, je leur ai demandé de le garder, en guise d'excuses de ma part.»

Il insiste sur le fait que les Iraniens qui ont son ordinateur ne sont pas des voleurs.

Selon le Daily Telegraph, Deltorto n’avait pas créé ce blog juste pour se moquer des personnes qui se servent de son MacBook, mais espérait vraiment que quelqu’un reconnaisse les sujets des photos en fréquentant son blog. Il aura finalement eu mieux que ça en étant en contact direct avec les nouveaux propriétaires de son MacBook. Deltorto conclut:

«La sécurité et le bien-être d'individus est plus important que quelque possession que ce soit, et bien que mon ordinateur me manque toujours, je ne souhaite aucun mal à personne.

Les gens qui l'ont ont été assez gentils pour me contacter, et le logiciel de localisation a donc fait son travail.»

D.D.

Daphnée Denis
Daphnée Denis (114 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte