Margaret Thatcher dans le texte

Margaret Thatcher à Bournemouth en Octobre 1994. REUTERS/Ian Waldie

Margaret Thatcher à Bournemouth en Octobre 1994. REUTERS/Ian Waldie

Margaret Thatcher est morte. Restent ses déclarations de Dame de fer, et les déclarations que sa dureté déclenchait chez les autres. Voici l'ancienne Premier ministre en citations.

L'arracheuse de lait

Ministre de l'Education en 1970, et chargée d'effectuer des coupes budétaires, elle décide dès 1971 d'en faire en privant les écoliers britanniques de leur ration gratuite de lait. Cela provoque un tollé et lui vaut le sobriquet de «Thatcher Thatcher, Milk Snatcher» (l'arracheuse de lait). Un article de la BBC publié en 2001 montre qu'elle se souciait alors de la perception publique de la mesure, et tandis qu'elle s'attaquait aux rations de calcium, elle envisageait aussi d'autres coupes budgétaires.

«Le secrétariat d'Etat à l'éducation et la Science a expliqué qu'elle avait été en mesure de proposer au Trésor des économies plus importantes qu'il ne l'avait réclamé, sur les repas scolaires, le lait, et d'autres frais d'éducations».

L'Irlande du Nord

Dès le début du mandat de Thatcher 10 Downing Street, la question du conflit en Irlande du Nord se durcit. En 1980, des membres de l'Armée républicaine irlandaise provisoire et de l'Irish National Liberation Army, se lancent dans une grève de la faim sans obtenir le statut de prisonnier politique qu'ils réclament. Une seconde en 1981. Thatcher est inflexible. Dix grévistes meurent, dont Bobby Sands. Sorj Chalandon, qui a suivi le conflit nord-irlandais pour Libération durant les années 80, reviendra en 2001 sur la mort de celui qui symbolisera ce combat.

«Nous savons beaucoup de Sands. Son visage, ses poèmes, son alouette, son combat pour la république et son espoir en la justice. Nous savons qu'il est mort le 5 mai 1981 à 1 h 17, après 66 jours de supplice. Nous savons qu'il avait 27 ans. Qu'il venait d'être élu député à Westminster. Nous savons que ses neuf camarades l'ont suivi dans l'agonie. Nous savons que Margaret Thatcher n'a pas cédé. Nous savons que jamais ce jeune homme n'a baissé la tête. Nous savons aujourd'hui le processus de paix.»

Politique extérieure

Thatcher avait une position extrêmement réactionnaire concernant l'Afrique du Sud, ancien membre du Commonwealth. Elle s'était notamment opposée à des sanctions contre le gouvernement maintenant l'apartheid, et jugeait l'ANC, parti de Nelson Mandela, dangereux.

«L'ANC [Congrès national africain] est une organisation terroriste typique...  Quiconque pense qu'elle peut diriger un gouvernement en Afrique du Sud vit sur une planète imaginaire.»

Médiaphobie

Dans un article à paraître sur Slate, le député travailliste Denis MacShane raconte que Thatcher ne lisait pas la presse. «Sa directrice de la communication m'a confié un jour que lorsqu'elle dit à Madame Thatcher qu'il y avait un article important à lire dans les pages opinion du Times, elle ne savait pas où les trouver» écrit MacShane. Et il rapport ces propos de la dame de fer: 

«La presse me sera toujours hostile, alors pourquoi prendre la peine de lire ce qu'ils disent».

Sexisme

Bien que l'une des premières femmes à diriger un pays d'importance sur la scène politique mondiale, le féminisme de Thatcher n'est pas tout à fait une évidence. Au moment de la sortie du biopic de Phyllida Lloyd (La Dame de fer), le Guardian s'était interrogé sur son féminisme. Selon Slate.com, son féminisme ne fait pas de doute... Mais la chantre du libéralisme n'envisageait en tous cas pas les deux sexes de la même manière. En 1965 elle déclarait:

«En politique, si vous voulez des discours, demandez à un homme. Si vous voulez des actes, demandez à une femme.»

A LIRE AUSSI