C'est dans l'actuMonde

Tenue, prénom latin, nom de règne, première bénédiction... Les six choses à (déjà) savoir sur le nouveau pape

Célésia Barry, Jean-Marie Pottier et Mathilde Sagaire, mis à jour le 13.03.2013 à 16 h 15

Les pélerins attendent la fumée sur la place Saint-Pierre à Rome, le 13 mars 2013. REUTERS/Stefano Rellandini.

Les pélerins attendent la fumée sur la place Saint-Pierre à Rome, le 13 mars 2013. REUTERS/Stefano Rellandini.

Sans surprise, la fumée était noire pour les trois premiers tours de scrutin (un mardi 12 mars au soir, deux mercredi 13 mars au matin) du conclave destiné à élire un successeur à Benoît XVI.

Si on vous a déjà expliqué (et montré en images) ce qui se passait exactement à l'intérieur du huis clos des cardinaux, et dressé le portrait des favoris, voici six choses à d'ores et déjà savoir sur le nouveau pape, afin d'être fin prêt quand la fumée blanche s'échappera.

1. On saura en combien de tours il a été élu, mais pas avec combien de voix

La Constitution apostolique de 1996 interdisant aux cardinaux de révéler des informations sur le déroulement du conclave (même si, en 2005, des informations avaient fuité dans la presse puis dans une revue italienne de géopolitique, Limes), on ne saura probablement jamais avec certitude combien de voix a recueilli le futur élu. Seule certitude: au moins 77, soit deux tiers des 115 cardinaux présents.

En revanche, on saura en combien de tours le nouveau pape a été désigné. Les cardinaux enchaînent deux votes le matin et deux l'après-midi et le rituel de la fumée blanche est lancé vers 10h30-11h, midi, 17h30-18h ou 19 h, selon quel tour de scrutin s'est révélé décisif. Si, par exemple, la fumée blanche sort mercredi vers 17h30-18h, c'est que le nouveau pape aura été élu en quatre tours, comme Jean-Paul Ier en 1978 ou Benoît XVI en 2005.

2. On saura d'abord son prénom, en latin...

L’annonce du nom du nouveau pape va être effectuée de manière solennelle, en latin, par le cardinal protodiacre (cette année le Français Jean-Louis Tauran), depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre. Elle commencera par:

«Annuntio vobis gaudium magnum: Habemus Papam,
eminentissimum ac reverendissimum Dominum, Dominum [prénom]»

(«Je vous annonce une grande joie: nous avons un pape,
le très éminent et très révérend seigneur, le seigneur [prénom]»)

A cet instant-là, on saura seulement le prénom de l'heureux élu... en latin. Mais comme tout le monde n’a pas fait l’option langue morte à l’école, le site Catholic News Service s’est chargé de traduire à l'avance tous les noms des cardinaux-électeurs en latin, et à l’accusatif quaeso (s’il vous plaît).

La palme de la traduction la plus éloignée revient à Oscar, qui devient «Ansgarium». Celle de la plus simple à Ruben avec... «Ruben». Mention spéciale à Télesphore («Telesphorum») et Polycarpe («Polycarpum»), prénoms rares même dans leur langue d’origine.

Là où cela se complique encore plus, c’est quand des prénoms différents se retrouvent traduits de la même manière. Les Sean, John, Joao, Juan, Giovanni deviennent alors tous des «Ioannem». Pire, le grand favori du conclave, Angelo Scola, compte trois homonymes parmi les cardinaux (Angelo Amato, Angelo Bagnasco et Angelo Comastri).

Le suspense continuera donc jusqu’à la fin de la formule rituelle:

«Sanctæ Romanæ Ecclesiæ Cardinalem [nom de famille],
qui sibi nomen imposuit
[nom de règne]»

(«Cardinal de la sainte Église romaine [nom de famille],
qui s'est donné le nom de [nom de règne])

Cette formule rituelle n'est pas prononcée à toute vitesse: le cardinal protodiacre détache solennellement les mots, ce qui peut créer un suspense ou une incompréhension. En 1978, lors de l'élection de Karol («Carolum») Wojtyla, la foule massée place Saint-Pierre avait ainsi cru un temps à l'élection de l'Italien Carlo Confalonieri, doyen du Sacré collège.

3. ... puis son nom, qui peut indiquer un «programme»

Depuis Jean II (né Mercurius, nom d'un dieu païen) en 533, le nouveau pape adopte un nom de règne différent de son nom de naissance. Seuls deux papes ont conservé leur nom de naissance, Adrien VI (1522-1523) et Marcel II (1555).

Ce choix est en général une référence à un de ses prédécesseurs (le dernier pape à choisir un nom jamais utilisé auparavant fut Landon, en 913). Il peut donc refléter un désir de continuité avec le pontificat en question ou constituer un hommage au pape qui l'a fait évêque ou cardinal. Le nom de règne choisi peut également faire référence à un saint, à un membre de la famille du pape (comme dans le cas de Jean XXIII, dont le père s'appelait Giovanni)...

S'il n'est pas possible de deviner le nom que choisira le futur élu, certains semblent plus probables que d'autres. Ainsi, le pape pourrait s’appeler Jean XXIV, Jean-Paul III, Paul VII..., témoignant ainsi de son admiration pour ces papes dont les pontificats marquèrent l'histoire de la seconde moitié du XXe siècle. Mais des noms plus anciens comme Clément XV ou Léon XIV (Léon XIII fut surnommé le «pape des ouvriers») sont également envisageables. D'autres noms pourraient faire polémique, comme Pie XIII, le pontificat de Benoît XVI ayant été marqué par le débat autour de l'attitude de Pie XII pendant la Shoah.

4. Il va porter une tenue spéciale

Dès son élection, le nouveau pape cesse de porter l'habit pourpre des cardinaux et revêt l'habit pontifical. Celui-ci est composé d'une soutane blanche pure laine, d'une étole, d'une calotte blanche, de chaussures rouges et, l'hiver, d'une mozette rouge bordée de fourrure blanche, a expliqué à l'AFP Lorenzo Gammarelli, gérant de la maison Gammarelli, qui fournit les habits pontificaux depuis plus de deux siècles.

La calotte, piloleus en latin, est portée par de nombreux ecclésiastiques. Sa couleur varie en fonction du rôle de son porteur: elle est noire pour les prêtres, violette pour les évêques, rouge pour les cardinaux et blanche pour le pape.

De même, la couleur rouge des mules du pape a une signification: le cuir rouge, porté autrefois par l'aristocratie, symbolise la crucifixion du Christ et le sang des martyres, note the New York Review of Books. Dans un livre pour enfants intitulé Pourquoi les chaussures du pape sont-elles rouges?, l'archevêque allemand et secrétaire personnel de Benoît XVI Georg Gänswein explique que la couleur variait autrefois en fonction des cérémonies et des périodes de l'année, mais qu'elle est aujourd'hui fixe.

5. Il va prononcer une bénédiction, et sans doute s'exprimer en italien

Une fois son identité révélée, le nouveau pape va s'avancer sur le balcon de la basilique Saint-Pierre pour prononcer en latin sa bénédiction urbi et orbi.

Mais il est très possible qu'il prononce quelques mots de son cru avant: ses deux prédécesseurs immédiats, Jean-Paul II et Benoît XVI, avaient précédé la bénédiction de quelques mots en italien, qui n'était pourtant pas leur langue maternelle. Premier pape non italien depuis plus de quatre siècles, Karol Wojtyla avait ainsi séduit la foule en lui lançant «se mi sbaglio, mi corrigerete», soit quelque chose comme «Si je me trompe, vous me corrigé» (sic).

6. Il va devoir cohabiter avec son prédécesseur

Premier pape à renoncer à sa fonction depuis six siècles (et la dernière renonciation volontaire remontait encore plus loin), Benoît XVI est à l’origine d’une cohabitation inédite. C’est la première fois en effet qu’un pape en exercice et son prédécesseur vont vivre en même temps.

Il a cependant déjà affirmé son obéissance à son successeur:

«Parmi vous se trouve le prochain pape, auquel je promets déférence et obéissance inconditionnelles.»

Retiré à Castel Gandolfo depuis sa renonciation officielle le 28 février, Joseph Ratzinger, devenu pape émérite, a prévu de déménager de la résidence d’été des papes dans quelques semaines dans un monastère cloitré du Vatican. Une fois les travaux de rénovation de ce dernier terminés, «le Saint Père y déménagera pour une période de prières et de réflexion», a déclaré Federico Lombardi, le porte-parole du Saint-Siège.

C.B. J.-M.P. et M.S.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte