Mondefin du monde 2012Fin-du-Monde

Quels pays la «fin du monde» a-t-elle le plus intéressé en 2012?

Cécile Dehesdin, mis à jour le 20.12.2012 à 17 h 21

Capture d'écran de Google Trends

Capture d'écran de Google Trends

Nous ne sommes pas tous égaux devant la fin du monde. Certains pays prennent beaucoup plus au sérieux que d'autres la prophétie –mal interprétée– maya du 21 décembre. En faisant un tour sur l'outil Google Trends, qui calcule combien de fois un terme a été entré dans le moteur de recherche par rapport au nombre total de requêtes sur une période de temps donnée, on se rend compte que les Français ne sont pas les plus inquiets (de même que lorsque l'on cherche «Hollande» dans Google cela ne veut pas dire que l'on vote Hollande, on ne sait pas pourquoi les gens cherchent «fin du monde», cela peut être par superstition ou au contraire pour contredire la «prophétie», mais les trends reflètent l'intérêt des internautes).

On peut ainsi faire la liste des 10 pays dont les résidents cherchent le plus les mots «fin du monde», «apocalypse», «end of the world» ou «doomsday» par exemple.

Sur les douze derniers mois, la France arrive en 5e position des pays qui ont le plus cherché «fin du monde», après Haïti (1er) ou Madagascar (2e) –dont 91% de la population affirmait pourtant en 2011 ne pas croire à la fin du monde:

  • 1. Haïti
  • 2. Madagascar
  • 3. Côte d'Ivoire
  • 4. Sénégal
  • 5. France

Si on ne se penche que sur les recherches effectuées dans Google News, les Français passent cependant premiers, devant la Belgique et le Canada (il n'y a pas d'édition de Google News haïtienne, malgache, ou ivoirienne).

Côté anglophones, les Philippines sont en tête de classement pour «end of the world», suivis par l'Australie et le Sri Lanka, les Etats-Unis n'arrivant qu'en 4e position. Les Américains, qui ont pourtant accueilli deux prédictions-maison de fin du monde en 2011 (via des groupes d'activistes chrétiens qui pensaient que c'était l'année du jugement dernier) ne seraient-ils pas superstitieux? Ils passent en fait en première position pour le terme «doomsday», plus utilisé chez eux que «end of the world».

Classement pour les termes «end of the world»:

  • 1. Les Philippines
  • 2. Australie
  • 3. Sri Lanka
  • 4. Etats-Unis
  • 5. Royaume-Uni

Des scientifiques philippins qui militent pour la création d'une agence spatiale nationale ont récemment expliqué que le 21 décembre serait un jour comme un autre. Ça n'empêche pas le pays d'avoir ses propres prédictions apocalyptiques. En 2011, la Hallelujah Kingdom of Jerusalem Global Foundation, un groupe religieux basé dans les Philippines, avait prévu que Manille disparaîtrait entièrement de la surface de la Terre entre mars 2011 et mars 2012, après un tremblement de terre.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte