Le marketing de l'apocalypse: consommez comme des fous, on va tous mourir le 21 décembre!

Image de la campagne de communication "21.12.2012 Revival" de Novotel.

Image de la campagne de communication "21.12.2012 Revival" de Novotel.

La fin du monde approche, et avec elle son lot d’offres promotionnelles et de promesses de la part des annonceurs. Si les Mayas ont raison et que l’apocalypse se produit, le consommateur se voit offrir d’incroyables cadeaux et ristournes dont il ne pourra même pas profiter puisque sa chère planète sera pulvérisée.

 Les marques qui font du marketing sur la fin du monde prennent donc autant de risques que Carrefour qui promettait en 2010 de rembourser intégralement  toute télévision LCD ou plasma achetée si l’Equipe de France gagnait la coupe du monde...

Ainsi, l’organisme de crédit Latitude 32 Credit Union propose dans sa grande mansuétude d’annuler tout crédit auto contracté entre le 3 et le 21 décembre si la fin du monde venait à se produire, rapporte The Financial Brand. Vous pourrez donc mourir l’esprit tranquille, sans transmettre de dettes à vos enfants, qui seront de toute façon également morts, tout comme les créanciers qui pourraient venir réclamer le remboursement de votre nouveau prêt. Latitude 32 explique sa démarche d’une logique implacable:

«Beaucoup croient que […] le calendrier maya prédit la fin du monde pour le 21 décembre 2012. Nous n’y croyons pas. Mais au cas où […], nous offrons le Prêt Auto Spécial “Fin du Monde” Maya […] Tout prêt auto contracté entre le 3 et le 21 décembre ne sera automatiquement plus dû si la fin du monde se produit. Que se passe-t-il donc si nous sommes tous toujours vivants le 22 décembre? Vous devrez toujours rembourser votre prêt, mais vous aurez l’esprit apaisé en sachant que vous avez obtenu un très bon taux pour votre prêt auto auprès de Latitude 32 Credit Union!»

La fin du monde peut aussi permettre de faire la promotion des petits acteurs. Qui aurait cru qu’un club d’une ligue indépendante mineure de baseball se retrouverait dans les pages de Yahoo Sports?

Les Normal CornBelters (les gens normaux de la «Corn Belt» ou ceinture du maïs, la cousine moins sexy de la «Sun Belt») proposent une promotion exceptionnelle valable jusqu’au 21 décembre. Les tickets des 51 matchs de la saison régulière sont en vente à partir de 5 dollars:

«Les Normal CornBelters et les Agriculteurs Producteurs de Maïs de l’Illinois ont mis en vente des tickets individuels pour un temps limité! Ils ne sont pas forcément convaincus, mais au cas où le monde toucherait vraiment à sa fin le vendredi 21 décembre […], ils veulent que leurs fans s’en aillent avec les meilleurs tickets en main. Dans le meilleur scénario… ces tickets feront de superbes cadeaux de Noël.»

La France n’est bien sûr pas épargnée par le phénomène. Novotel propose par exemple une nuit spéciale fin du monde dans ses hôtels, explique Stratégies:

«L'offre "21.12.2012. Revival" propose, outre la nuit d'hôtel, un kit de survie, une invitation pour un cocktail "Fin du monde" au bar de l'hôtel, un petit-déjeuner "Nouveau monde", ainsi que des cadeaux et animations.»

L’offre spéciale est accompagnée d’un site web apocalyptique créé pour l’occasion: 21122012revival.com. Le haut de chaque page est affublé d’un compte à rebours rouge vif digne des plus grands films d’action et le reste du site développe 4 conseils à l’utilité toute relative pour se préparer à la fin du monde:

«Trouvez un partenaire», «Apprenez à vous nourrir», «Construisez un abri», et «Prenez soin de vous»

En bas de chaque page, Novotel vous rappelle qu’il existe une solution bien plus sûre pour vivre la fin du monde en toute sérénité:

«Grâce à Suite Novotel, faites face à la fin du monde de la meilleure façon qui soit, avec une soirée cocktail survie, un petit déjeuner nouveau monde et une surprise fantastique!»

Mais attention, on est prudent chez Novotel, hors de question de payer son séjour en quittant la suite, si jamais la fin du monde est vraiment à nos portes, il n’y aura plus grand monde pour régler sa note le 22 décembre:

«Prépaiement de la totalité du séjour par carte de crédit débitée lors de la réservation. Le montant engagé n'est pas remboursable, même en cas d'annulation ou de modification.»

Jamal El Hassani