MondeUSA 2012Elections-US-2012

«Génération Malia»

Laure Beaulieu, mis à jour le 08.11.2012 à 18 h 07

Malia Obama avec son père, Barack Obama et sa soeur et sa mère le 7 novembre 2012. REUTERS/Jeff Haynes

Malia Obama avec son père, Barack Obama et sa soeur et sa mère le 7 novembre 2012. REUTERS/Jeff Haynes

La journaliste du New Yorker Amy Davidson intitule sa chronique du 7 novembre 2012 «La génération Malia». Malia est la fille aînée de Barack Obama, âgée de 14 ans (Sasha, elle, est âgée de 11 ans).

«Sasha et Malia font partie d'une génération pour laquelle le respect du mariage gay n'est pas un acte de rébellion mais une homélie», note A. Davidson. Selon elle, l'élection de Tammy Baldwin, la première sénatrice ouvertement homosexuelle dans le Wisconsin est liée à ce changement de génération.

La journaliste revient ensuite sur une partie du discours de victoire de Barack Obama:

«Ce qui fait de l’Amérique un pays exceptionnel, ce sont les liens qui donnent une unité à la nation la plus diverse de la terre. (...) Peu importe qui vous êtes ou d’où vous venez ou votre apparence ou qui vous aimez. Peu importe que vous soyez noir ou blanc (...) gay ou hétérosexuel.»

Pour A. Davidson, ce que Barack Obama veut dire par là c'est:

«Ce n'est pas un dilemne, c'est juste une question d'enfants qui grandissent. Et, en effet, ils grandissent.»

Laure Beaulieu
Laure Beaulieu (107 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte