Monde / USA 2012 / Elections-US-2012

«Génération Malia»

Temps de lecture : 2 min

Malia Obama avec son père, Barack Obama et sa soeur et sa mère le 7 novembre 2012. REUTERS/Jeff Haynes
Malia Obama avec son père, Barack Obama et sa soeur et sa mère le 7 novembre 2012. REUTERS/Jeff Haynes

La journaliste du New Yorker Amy Davidson intitule sa chronique du 7 novembre 2012 «La génération Malia». Malia est la fille aînée de Barack Obama, âgée de 14 ans (Sasha, elle, est âgée de 11 ans).

«Sasha et Malia font partie d'une génération pour laquelle le respect du mariage gay n'est pas un acte de rébellion mais une homélie», note A. Davidson. Selon elle, l'élection de Tammy Baldwin, la première sénatrice ouvertement homosexuelle dans le Wisconsin est liée à ce changement de génération.

La journaliste revient ensuite sur une partie du discours de victoire de Barack Obama:

«Ce qui fait de l’Amérique un pays exceptionnel, ce sont les liens qui donnent une unité à la nation la plus diverse de la terre. (...) Peu importe qui vous êtes ou d’où vous venez ou votre apparence ou qui vous aimez. Peu importe que vous soyez noir ou blanc (...) gay ou hétérosexuel.»

Pour A. Davidson, ce que Barack Obama veut dire par là c'est:

«Ce n'est pas un dilemne, c'est juste une question d'enfants qui grandissent. Et, en effet, ils grandissent.»

Newsletters

Les féministes mexicaines scandalisées par les tabloïds

Les féministes mexicaines scandalisées par les tabloïds

Dans ce pays d’Amérique latine, la diffusion du corps mutilé d’une femme en une émeut les féministes, qui réclament un débat autour de cette presse machiste.

La police indienne va défendre Trump des attaques de singes pendant sa visite officielle

La police indienne va défendre Trump des attaques de singes pendant sa visite officielle

Les forces de l'ordre se sont équipées d'armes redoutables pour repousser les macaques du Taj Mahal.

En Californie, on peut recevoir de l'argent pour dire du bien de Michael Bloomberg

En Californie, on peut recevoir de l'argent pour dire du bien de Michael Bloomberg

L'équipe du candidat à la primaire démocrate embauche actuellement 500 «organisateurs numériques» pour écrire des SMS et des posts en sa faveur.

Newsletters