Le site Internet de Romney président des Etats-Unis mis en ligne par erreur

Capture du site de transition présidentielle de Mitt Romney par Political Wire.

Capture du site de transition présidentielle de Mitt Romney par Political Wire.

On n’est jamais trop prudent: l’équipe de campagne de Mitt Romney avait créé un site Internet pour la période de transition entre Barack Obama et celui-qui-allait-devenir-le-45e-président-des-Etats-Unis. Problème: ce site a été mis en ligne par erreur dans la nuit de mardi à mercredi, après sa défaite, et le site Political Wire, qui a repéré le bug, en a fait des captures d’écran.

Sur ce site qui, note le Vancouver Sun, restera comme le témoignage d'un «univers alternatif» où Obama aurait été battu, on voit notamment une page d’accueil avec deux citations du «président-élu Mitt Romney»:

«Le 21e siècle peut et doit être un siècle américain. La torche que brandit l'Amérique est celle de la morale et de l'espoir.»

«Je suis enthousiasmé par nos perspectives en tant que nation. Ma priorité est de remettre les Américains au travail.»

Une autre page propose aux internautes de postuler pour un emploi au sein de l’administration républicaine, tandis qu'on aperçoit également une bannière qui invite les visiteurs à cliquer pour obtenir des informations sur la cérémonie d’investiture du 21 janvier 2013.

Daily Kos, un site pro-démocrate, note que la page consacrée à cette cérémonie s'orne d'une photo de la foule massée sur les marches du Capitole, qui ne date pas des dernières investitures de présidents républicains (1981, 1985, 1989, 2001, 2005) mais... de 2009, année de celle de Barack Obama.

Un site fabriqué dans l'Utah

Si le site est désormais hors ligne, il est toujours visible en faisant une recherche Google, par exemple sur les mots «Romney transition website».

Le Huffington Post, qui a également identifié le bug, précise que le site était visible du public sur un serveur de l'entreprise qui l'a fabriqué, localisée dans l'Utah et appelée SolutionStream. Son URL était romney.solutionstreamcreative.com. «Nous avons été capable de l'élaborer en un jour et demi», a déclaré Jason Thelin, un des patrons de l'entreprise, au site.

Plusieurs médias, dont le Daily Mail, rappellent également avec ironie que Mitt Romney avait déclaré, au début de la soirée électorale, n'avoir qu'un discours de prêt, celui de victoire –d'une longueur de 1.118 mots. Il n'aura au final pas servi, mais lui au moins n'a pas fuité.

J.-M.P.