Monde / Politique

Obama réélu: le court moment de solitude de NBC

Temps de lecture : 2 min

Mardi 6 novembre, 23h12 heure de la côte Est aux Etats-Unis, 5h12 du matin mercredi en France: la chaîne NBC News est le premier média à annoncer la victoire de Barack Obama dans l’Ohio, et donc sa réélection comme président des Etats-Unis –tous les autres ont suivi dans la foulée, dont Slate.fr dans la même minute.

Le moment devrait être solennel, hollywoodien, mais il se traduit par… un plan fixe et quasi-silencieux sur un écran bleu pendant une dizaine de secondes (et à la télé, un plan vide de dix secondes, c’est long), suivi d'une vue aérienne interminable de la carte électorale dessinée par la chaîne sur la patinoire de Rockefeller Plaza, à New York.

«Ce grand écran bleu doit signifier quelque chose», lâchent en riant les présentateurs Brian Williams et Chuck Todd. Il faudra attendre environ 30 secondes pour que, après des «Ça y'est» ou «Il n'y a plus de "Et si", maintenant», ils verbalisent ce que tout le monde avait compris: Barack Obama est réélu pour un second mandat.

A comparer avec le ton de l’annonce de sa victoire en 2008 par le même journaliste, Brian Williams. Il est vrai que celle-ci, effectuée à 23h heure américaine, avait été plus préparée puisque la victoire d'Obama dans l'Ohio avait été annoncée 90 minutes plus tôt: les chaînes s'étaient contentées d'attendre la fermeture des bureaux de vote sur la côte Ouest pour officialiser son élection.

Mais le rapprochement des deux vidéos est assez éclairant sur la différence d'ambiance entre les deux victoires...

J.-M.P.

Newsletters

L'Amérique au bord de la scission

L'Amérique au bord de la scission

[BLOG You Will Never Hate Alone] Les différences d'opinion sont telles que deux options sont seulement possibles: la guerre civile ou la séparation.

Il est temps de se faire de nouveau du souci à propos de la Corée du Nord

Il est temps de se faire de nouveau du souci à propos de la Corée du Nord

Pendant que le monde entier avait les yeux braqués sur l'Ukraine, Kim Jong-un en a profité pour tester un nombre alarmant de missiles.

Au Texas, une église vient en aide aux femmes qui souhaitent avorter

Au Texas, une église vient en aide aux femmes qui souhaitent avorter

C'est dans l'une des villes les plus religieuses des États-Unis, à Dallas, que la First Unitarian Church tente de trouver des solutions à l'interdiction de l'IVG.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio