Elections-US-2012USA 2012Monde

«50 Shades of USA»: notre playlist spéciale soirée électorale

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 06.11.2012 à 14 h 24

Avec bien sûr «Nebraska» de Springsteen ou «Hawaii» des Beach Boys, mais aussi des morceaux sur Rhode Island ou le Vermont.

Bruce Springsteen au meeting de Barack Obama à Des Moines (Iowa), le 5 novembre 2012. REUTERS/Larry Downing.

Bruce Springsteen au meeting de Barack Obama à Des Moines (Iowa), le 5 novembre 2012. REUTERS/Larry Downing.

Il y a quelques années, Sufjan Stevens s'était lancé, avec les albums Michigan et Illinoise, dans le 50 States Project, annonçant la parution d'un album pour chacun des Etats d'Amérique. Je me doutais bien que, pour Rhode Island ou le Vermont, il faudrait peut-être se contenter d'un single ou d'un EP, mais la déception a été rude quand j'ai appris que le projet était en fait une «blague». Non, je n'attendrais pas les résultats de la présidentielle 2032 en écoutant de manière intensive ces cinquante albums...

Pour me venger, quand j'ai décidé de créer une playlist pour la soirée électorale américaine, j'en ai exclu Sufjan —enfin non, ce n'est pas la raison: vu le choix disponible, la règle que je me suis fixée, c'était de ne mettre que des morceaux dont le titre était le nom de l'Etat, point. Une playlist qui ressemblerait donc à la liste brute des 50 Etats.

Au programme, pas le New York, New York popularisé par Liza Minnelli et Frank Sinatra, donc (même si j'ai un peu triché en mettant la reprise signée Cat Power sur son dernier album, simplement titrée New York), pas de Sweet Home Alabama de Lynyrd Skynyrd, pas de Sweet Virginia des Stones, pas de Quelque chose de Tennessee de Johnny Hallyday ni de Tes états d'âme Eric de Luna Parker. Ni Ohio d'Isabelle Adjani, qui pour le coup aurait pu y figurer, mais comment aurait-elle pu faire le poids face à Neil Young?

En tout, une playlist de 51 morceaux (car, vous le savez, 50 Etats élisent des grands électeurs, mais c'est aussi le cas de la capitale fédérale, Washington D.C.) qui vous permettront de mettre à l'épreuve le classement, récemment publié par le site The Awl, des 50 Etats américains selon leur contribution à l'histoire de la musique —le Minnesota figurait en tête, ce qui est un bon choix considérant que c'est l'état de Bob Dylan, Prince, Paul Westerberg, Bob Mould...

Et, si vous la jouez trois fois de suite, soit neuf heures en tout, cela vous permettra de tenir avec nous toute la nuit électorale sur Slate, avant de savoir au petit matin qui, de Barack Obama ou de Mitt Romney (qui avaient eux aussi publié des playlists), est élu.

Jean-Marie Pottier

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (942 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
EtatspoprockmusiqueSufjan Stevens
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte