Elections-US-2012 / USA 2012 / Monde

J-1: léger avantage Obama en ce qui concerne les grands électeurs

Temps de lecture : 2 min

Dans ce café du Milwaukee, les clients choisissent entre le café Barack-A-Latte et le Mint Romney coffee. Darren Hauck / Reuters
Dans ce café du Milwaukee, les clients choisissent entre le café Barack-A-Latte et le Mint Romney coffee. Darren Hauck / Reuters

Alors que Mitt Romney et Barack Obama se ruent vers les swing states lors de la dernière phase de campagne, le président continue de disposer d’un mince avantage dans la course aux votes, selon l’analyse du Washington Post. Concernant le vote populaire, le dernier sondage Reuters/Ipsos et celui du Wall Street Journal/NBC News donnent tous deux un point de plus à Obama, avec 48% contre 47%, alors que selon le sondage Washington Post/ABC News les deux candidats sont tous deux à 48% d’intentions de vote.

Pourtant comme depuis le début de la compétition, Obama est en avance sur son adversaire pour emporter le vote du collège électoral, précise le Post. Il semble à présent que 243 grands électeurs ont verrouillé leur vote pour Obama, contre 206 pour Romney. L’Associated Press dit que 249 votes sont quasiment assurés, contre 206 pour Romney. Alors même que Romney tente un appel tardif vers la Pennsylvanie et le Minnesota, les électeurs continuent de privilégier Obama, selon les sondages. S’ils suivent le président, ce dernier n’aura besoin que de 27 des 89 grands électeurs restants pour l’emporter, alors que Romney aurait besoin de 64 d'entre eux. La clé pour Obama est de savoir si les mêmes électeurs qui l’ont propulsé vers la victoire en 2008 reviendront aux urnes.

Les six Etats à suivre le jour de l’élection? Le Colorado, la Floride, l’Ohio, le New Hampshire, la Virginie, le Wisconsin, selon AP.

Nate Silver dans le New York Times est un peu plus confiant dans la victoire d’Obama, écrivant que «nous sommes à un point où les sondages devraient être biaisés contre Romney (dans un sens statistique) pour lui permettre de remporter le collège électoral».

Jusqu’à présent, l’équipe d’Obama semble assez confiante, pointe le National Journal. Elle pense qu’elle a récolté une telle marge d’avance grâce au vote anticipé dans les Etats clé qu’il est presque impossible pour Romney de rattraper son retard. Mais les Républicains croient que les Démocrates sont trop confiants, insistant sur le fait qu’«une plus grande participation du Parti républicain, plus d’enthousiasme et un sursaut tardif de soutien parmi les indépendants vont catapulter Romney jusqu’à la victoire», note Major Garrett du National Journal.

Daniel Politi

Traduit par Jean-Laurent Cassely

Daniel Politi

Newsletters

Bataille ingénieurs/politiciens autour du code source de la campagne 2012 d'Obama

Bataille ingénieurs/politiciens autour du code source de la campagne 2012 d'Obama

Les développeurs engagés pour la réélection du président américain veulent rendre le code qu'ils ont mis au point open-source, mais les responsables politiques de la campagne ont peur de donner un avantage aux Républicains.

George P. Bush: un nouveau George Bush pour la Maison Blanche?

George P. Bush: un nouveau George Bush pour la Maison Blanche?

Pendant que les Républicains pansent leurs blessures 2012 et que Mitt Romney transforme sa vie en roman-photo, un jeune loup du parti est en train d'émerger. Son nom? George Bush. Mais George P. Bush, le fils de Jeb Bush, frère de George W. Bush...

Romney après la défaite: après «Mitt au cinéma» ou «Mitt à Disneyland», «Mitt dans sa cuisine»

Romney après la défaite: après «Mitt au cinéma» ou «Mitt à Disneyland», «Mitt dans sa cuisine»

Quoi de mieux qu’un bon plat de fête pour oublier une défaite douloureuse? Vaincu par Barack Obama le 6 novembre, Mitt Romney a envoyé, vendredi 23 novembre, une petite carte postale de Thanksgiving aux Américains sous la forme d’une photo postée...

Newsletters