« article précédent

article suivant »

Bloomberg, Ohio, sondages... Le point sur la campagne présidentielle américaine à J-4

Barack Obama à Las Vegas, le 1er novembre. REUTERS/Larry Downing

Vendredi 2 novembre

Tout le monde parle… de Michael Bloomberg. Le maire de New York, affairé depuis le début de la semaine à rendre à nouveau habitables des quartiers entiers de sa ville, a pris le temps d’apporter son soutien officiel à Barack Obama. Un appui dont il faut relativiser le poids — Bloomberg est trop centriste pour les républicains, et New York vote toujours démocrate — mais dont le président-sortant pourrait avoir bien besoin, alors que des millions de foyers de la cote Est sont toujours sans courant après quatre jours, et commencent à s’énerver.

Barack Obama est… dans l’Ohio bien sûr, the State to be.

Mitt Romney est… dans l’Ohio aussi (avec un passage par le Wisconsin le matin), où il tiendra un gros meeting de dernière ligne droite, avec son colistier Paul Ryan et sa femme Ann Romney.

Les sondages… donnent Obama et Romney au coude à coude, avec un avantage de 0,1 point au démocrate dans la moyenne réalisée par Real Clear Politics, à 47,4%.

Le collège électoral… est toujours dominé par Barack Obama, qui peut compter à coup sûr sur 201 grands électeurs, contre 191 pour Mitt Romney, la majorité étant à 270. Tous les autres Etats sont dans la marge d'erreur des sondages, mais leur moyenne situe pour l'instant Obama à 290 et Romney à 248, puisque la Virginie et le Colorado, qui donnaient jusque-là les deux candidats à égalité, penchent désormais respectivement pour Romney et Obama.

Cécile Dehesdin (à Washington DC)

0 réaction

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte