Elections-US-2012USA 2012Monde

Sandy et le réchauffement climatique: le soutien stratégique de Bloomberg à Obama

Cécile Dehesdin, mis à jour le 02.11.2012 à 1 h 50

Michael Bloomberg à Boston, dans le Massachusetts, le 14 août 2012. REUTERS/Jessica Rinaldi

Michael Bloomberg à Boston, dans le Massachusetts, le 14 août 2012. REUTERS/Jessica Rinaldi

Le maire de New York Michael Bloomberg s'est arrêté cinq minutes de gérer l'après-Sandy dans sa ville durement touchée pour apporter son soutien officiel à Barack Obama.

Bloomberg avait pourtant fait comprendre qu'il ne se mêlerait pas de la course présidentielle, note Politico, mais son soutien s'explique facilement, puisqu'il «place le changement climatique au centre du débat, ce que veut le maire, qui soutient des candidats en se basant sur des problèmes spécifiques».

Michael Bloomberg dit en effet dans son communiqué que Sandy est un exemple du changement climatique, et que le gouvernement Obama a agi de pour l'environnement. Il fut un temps, Mitt Romney aussi luttait contre le changement climatique, note-t-il, mais le Républicain a changé d'avis pendant sa campagne présidentielle. Bloomberg finit sur une définition sévère de Romney comme pro du flip-flop, ou retournement de veste.

Et pour être bien sûr qu'on parle réchauffement climatique, voici la couverture du Bloomberg Businessweek de cette semaine, magasine possédé par l'empire médiatique fondé par le maire new-yorkais:

Le soutien spécifique de Michael Bloomberg à Barack Obama ne risque pas d'avoir des effets directs, puisque New York est un Etat acquis aux Démocrates. Mais entre cet appui, les compliments que le président-sortant a reçu du gouverneur du New Jersey Chris Christie –pourtant Républicain farouchement critique d'Obama jusqu'à Sandy–, et la couverture médiatique de la gestion de la catastrophe par la Maison blanche, cela fait plus de deux jours qu'Obama profite d'une publicité gratuite diffusée partout en Amérique, analyse Politico.

L'appui de Bloomberg est également l'exemple le plus concret de l'impact qu'aura eu la super-tempête Sandy sur la campagne. Comme le note le New York Times, le maire avait jusqu'à l'ouragan été très critique des deux candidats, qui cherchaient depuis des mois à obtenir sa bénédiction, estimant qu'il pourrait influencer les électeurs indépendants (non affiliés au parti républicain ou démocrate) du pays. Mais il a également cité d'autres sujets que le réchauffement climatique, dont le soutien d'Obama au droit à l'avortement et au mariage homosexuel, deux thèmes importants pour le maire.

Le média très conservateur Fox News semble avoir mis un peu de temps à accuser le coup, puisque la une de son site a d'abord annoncé le soutien de Bloomberg à Romney (l'article en question décrivait bien son soutien à Obama):

C.D.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte