Elections-US-2012USA 2012Monde

Le gouverneur du New Jersey Chris Christie, star de Sandy (et de 2016?)

Cécile Dehesdin, mis à jour le 31.10.2012 à 0 h 44

Chris Christie le 22 octobre 2012. REUTERS/Mike Segar

Chris Christie le 22 octobre 2012. REUTERS/Mike Segar

Vous vous rappelez de Chris Christie? Le gouverneur républicain du New Jersey était arrivé en tête d'un sondage en août sur les préférences des électeurs du New Hampshire pour leurs candidats à la présidentielle de 2016. Côté démocrate, 55% des sondés préféraient voir Hillary Clinton comme candidate démocrate, et côté républicain, Chris Christie arrivait en tête avec, plus modestement, 24%.

Ensuite est venue la convention républicaine de Tampa, en Floride. Christie était attendu au tournant, puisqu'il prononçait le keynote speech, le discours chargé de donner le ton politique de la convention, le plus important après celui du candidat. Là, le gouverneur avait déçu, avec un discours brouillon, accueilli tièdement.

Avec le passage de la tempête Sandy, c'est un nouveau Chris Christie qui se profile, un gouverneur responsable qui ne cherche qu'à venir en aide à son Etat le plus rapidement possible, et qui salue... le travail du démocrate Barack Obama dans cet effort.

Comme on le notait dans notre liveblog, le gouverneur s'est servi de son compte Twitter pour dire qu'il «appréciait» le leadership du Président:

Il a également donné plusieurs interviews télévisées, relève Raw Story, où il a affirmé qu'Obama avait été «remarquable» et avait «énormément» aidé, assurant par exemple à Fox News:

«J'ai eu le président trois fois au téléphone dans les dernières 24 heures. Il a été très attentif, et il m'a obtenu tout ce que j'ai demandé. Donc je remercie publiquement le président pour ça. Il a fait –en ce qui me concerne– du très bon boulot pour le New Jersey.»

Un journaliste de Fox News lui a alors dit que Romney, pour lequel Christie est apparu plusieurs fois en meetings, comptait assister à des évènements liés à la tempête, et lui a demandé si Romney viendrait visiter le New Jersey avec Christie:

«Je n'en ai aucune idée, et ça ne m'inquiète ni ne m'intéresse absolument pas. J'ai un boulot à faire ici dans le New Jersey, qui est beaucoup plus important que la politique présidentielle, et ces trucs ne pourraient pas moins m'intéresser.»

Pour Michael Tomasky, du Daily Beast, la réaction de Christie s'explique par trois possibles raisons:

«1) Christie sait qu'Obama va gagner son Etat sans problème.

2) Christie déteste Romney (rappelez vous son discours de keynote où il l'a à peine mentionné).

3) Christie veut que Romney perde pour tenter sa chance en 2016, ou au moins n'en perdrait pas le sommeil si c'est ce qu'il se passait la semaine prochaine.»

Les compliments de Christie sur Obama sont d'autant plus marquants que, jusque là, il faisait partie de ses plus durs critiques. Dans tous les cas, la Maison Blanche a annoncé que Christie accueillerait Barack Obama dans le New Jersey ce mercredi 31 octobre, pour faire le tour des dégats...

C.D.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte