Elections-US-2012USA 2012Monde

Les journaux des swing states soutiennent plus Romney qu'Obama

Laure Beaulieu, mis à jour le 29.10.2012 à 16 h 48

Newspapers B&W (4)/ Jon S via Flickr CC Licence by

Newspapers B&W (4)/ Jon S via Flickr CC Licence by

Les journaux américains, selon la tradition, se prononcent pour un candidat: le New York Times et le Washington Post ont ainsi annoncé, sans surprise, qu'il soutenaient Barack Obama. Dans les swing states, les Etats où ce dernier et Mitt Romney sont au coude à coude dans les sondages, les journaux locaux ont aussi fait connaître leur choix pour le 6 novembre.

Et selon l'école de journalisme Poynter, le candidat républicain arrive légèrement en tête dans le match pour les soutiens dans ces Etats, avec onze journaux derrière lui contre huit pour Barack Obama.

Dans l'Ohio, l'Etat qui pourrait faire basculer la Maison Blanche dans un camp ou dans un autre, Obama est appuyé par trois journaux (Akron Beacon Journal, Cleveland Plain Dealer et The Toledo Blade) et Romney par deux autres (Cincinnati Enquirer et Columbus Dispatch).

En Floride, où Romney devancerait son rival démocrate selon les sondages, Barack Obama est loin derrière, avec le soutien de deux journaux contre cinq pour Mitt Romney. Le candidat démocrate n'a pas obtenu, comme en 2008, le soutien de l'Orlando Sentinel. «Romney n'est pas notre candidat idéal», explique le journal, qui appelle cependant à voter républicain.

Le Washington Post précise que ce week-end (soit après l'établissement de la liste par l'école de journalisme Poynter), trois journaux de l'Iowa (Cedar Rapids Gazette, Quad City Times et Sioux City Journal) «ont marché sur les traces du Des Moines Register», déjà engagé derrière Romney, et se sont prononcés en faveur du républicain. Deux journaux de Caroline du Nord, le Asheville Citizen-Times and le Winston-Salem Journal se sont rangés derrière Barack Obama.

Barack Obama a donc pour l'instant le soutien de dix journaux des swing states, contre quatorze pour Mitt Romney. Cela peut-il donner un indice sur les résultats de l'élection? Pas sûr. Dans un article publié lors de la campagne de 2008, Poynter notait en effet que ces endorsements ne comptent pas beaucoup pour convaincre les électeurs:

«Plus tôt cette année, le Pew Research Center for People & the Press a trouvé que le soutien de Oprah Winfrey ou de "ton pasteur, ton prêtre ou ton rabbin" a plus d'influence que le soutien d'un journal local. 69% des personnes interrogés par Pew ont affirmé que l'appui d'un journal n'avait "aucun effet" sur leur vote.»

Laure Beaulieu
Laure Beaulieu (107 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte