Elections-US-2012USA 2012Monde

Obama, président du calembour: son adversaire est atteint de «romnesie» (romnesia)

Johan Hufnagel, mis à jour le 20.10.2012 à 11 h 44

Obama pique-t-il ses jeux de mots sur Twitter?

Mitt Romney et Barack Obama, le 16 octobre 2012. REUTERS/Mike Segar

Mitt Romney et Barack Obama, le 16 octobre 2012. REUTERS/Mike Segar

Après les petites blagues entre copains jeudi soir lors du gala annuel pour la Alfred E. Smith Memorial Foundation, les deux candidats à la Maison Blanche ont continué vendredi. Enfin, surtout l'actuel Président américain qui remet son mandat en jeu dans un peu plus de deux semaines. Le Obama Comedy Show a pris beaucoup de plaisir vendredi en lâchant un jeu de mots autour de Romney et de ce qu'il estime être des positions changeantes du candidat républicain, accusé d'avoir débuté sa campagne sur des positions conservatrices avant de revenir sur plus de modération: la romnesia (romnésie, contraction entre Romney et amnésie).

«Ce que je veux dire, c'est qu'il change d'avis si souvent, en revenant en arrière ou éludant, qu'il nous faut trouver un mot pour définir ce qu'il traverse: je pense que cela s'appelle la Romnésie».

Comme dans les émissions télés, la petite phrase d'Obama a été accueillie par les rires des 8.000 personnes rassemblées à la George Mason University à Fairfax, en Virginie. Visiblement content de son bon mot, Obama a poursuvi:

«Evidemment, je ne suis pas médecin, et je ne veux pas partager plus de symptomes avec vous, parce que je veux m'assurer que personne d'autres n'attrapera cette maladie».

Ce n'est pas la première fois que Romnesie/Romnesia est utilisé. Du moins sur Twitter, où Politico pense qu'Obama a piqué le terme. Le mot a sans doute été imaginé par un twitto de gauche, @BreakingNuts, le 23 mars.

Que restera-t-il de ce calembour, lundi, pour le 3e et dernier débat entre les deux hommes (à suivre sur Slate.fr, en direct depuis New York), un des derniers temps fort de cette campagne? Romney n'a guère apprécié («ils en sont réduits aux attaques mesquines et aux jeux de mots stupides» et si la presse a relayé le bon mot, elle rappelle aussi que ce n'est pas la première fois qu'Obama tente de jouer sur le nom de son adversaire. The Atlantic raconte Obama l'avait appelé «Romney Hood» (Romney des bois) il y a deux mois. Ses supporters avaient adoré, mais ça n'était pas resté.

Voici la vidéo du stand up du président candidat, où vous pourrez voir le reste du meeting:

Johan Hufnagel
Johan Hufnagel (67 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte