Elections-US-2012USA 2012Monde

Romney/Obama: Un duel, un vrai

Daphnée Denis, mis à jour le 17.10.2012 à 8 h 39

Revivez le deuxième débat entre les candidats à la présidentielle américaine

Barack Obama et Mitt Romney pendant le deuxième débat présidentiel à l'université de Hofstra. (REUTERS)

Barack Obama et Mitt Romney pendant le deuxième débat présidentiel à l'université de Hofstra. (REUTERS)

Mitt Romney et Barack Obama se sont affrontés pour la deuxième fois ce mardi 16 octobre à Hempstead (New York), à 21 heures heure de la côte Est américaine (3h du matin mercredi 17, heure française), dans un débat au style bien particulier.

Pour savoir ce qu'il faut en retenir, c'est par ici

Vous dormiez? Pas de problème, revivez-le avec notre direct:

22h53, heure de New York/ 4h53 heure de Paris

C'est la fin de ce live. Sur ABC News, les commentateurs estiment qu'Obama a «gagné» ce débat, même si sa victoire n'est pas aussi flagrante que celle de Romney il y a deux semaines. Retrouvez les analyses des journalistes de Slate.com en français dans le texte dans quelques minutes. 

22h45, heure de New York/ 4h45 heure de Paris

Obama n'avait pas parlé des «47%» le nombre d'Américains qui ne paient pas d'impôt sur le revenu selon Romney. C'est son uppercut final. La dernière question adressée aux candidats était: «D'après vous, quelles sont les idées fausses que se font les Américains à votre sujet?» Romney a eu le malheur de répondre qu'il se préoccupe de «100% des Américains.» Riposte cinglante d'Obama. «Quand il dit qu'il pense que 47% des personnes sont des victimes... devinez à qui il pense».

Capture d'écran du compte Twitter de la journaliste Jodi Kantor 

22h35, heure de New York/ 4h35 heure de Paris

La Chine est la grande perdante du débat. Elle a pris beaucoup de coups pendant ce débat très échauffé. Romney affirme que s'il est élu, il profitera de son premier jour pour s'en prendre à la manipulation des monnaies. Obama s'en prend au bilan chinois de Romney en ce qui concerne ... ses investissements.  

22h18, heure de New York/ 4h18 heure de Paris

Répondant à une question sur la Libye, Obama s'est dit responsable de l'attaque terroriste à Benghazi. L'une des critiques adressées par le camp Romney à Obama est de n'avoir pas affirmé qu'il s'agissait d'un acte de terrorisme à temps. Le républicain cherche donc à attaquer son adversaire quand il affirme avoir envisagé la possibilité d'un geste terroriste lors de son premier discours après l'évènement. «Regardez la transcription», lui répond Obama, sûr de lui. Le texte de son discours, que l'on peut lire ici, parle de «violence insensée».

Pour Ben Smith, le rédacteur en chef de Buzzfeed, c'est là qu'Obama «a gagné le débat».

Vous pouvez regarder cet échange sur la Libye ici: 

22h09, heure de New York/4h09 heure de Paris

Obama est décidément très pugnace ce soir. «Je ne fais pas attention à ma retraite, elle n'est pas aussi importante que la votre», a-t-il assené à Romney qui cherchait, encore une fois, à l'interrompre. 

Ce soir, les deux candidats sont particulièrement agressifs l'un envers l'autre. Pour en juger, il suffit de regarder ce GIF, une trouvaille du Guardian

22h05, heure de New York/ 4h05 heure de Paris

Une femme demande à "President Romney", comme elle l'appelle, d'expliquer sa politique sur l'immigration. Romney répond qu'il s'oppose à ce que les immigrés entrent illégalement sur le territoire américain, "contrairement à Obama". En revanche, il ajoute qu'il aidera les enfants d'immigrés à rester aux Etats-Unis légalement. Faux, riposte Obama. Il rappelle que Romney est opposé au DREAM Act, qui permettrait à certains enfants d'immigrés illégaux de recevoir un statut de résident permanent afin d'aller à l'université. Cette mesure est particulièrement chère aux Hispaniques des Etats-Unis, comme je l'ai expliqué ici.   

21h59, heure de New York/ 3h59 heure de Paris

"Qu'avez-vous accompli pour mériter mon vote?" demande un homme à Obama. J'ai tué Bin Laden répond le Président des Etats-Unis. 

21h53, heure de New York/3h53 heure de Paris

Une électrice indécise demande à Romney d'expliquer ce qui le différencie d'Obama. Romney essaie de répondre à une question précédente, au lieu d'adresser celle qui lui est posée. Il s'est plaint à plusieurs reprises d'avoir perdu quelques secondes de parole. 

Obama saute sur l'occasion. "Bush avait une politique d'immigration raisonnable... Il y a des différences, mais elles ne sont pas économiques", explique-t-il. Une manière de dire que Romney causerait une crise similaire à celle dont Obama a hérité lors de son investiture en 2008.  

21h46, heure de New York/ 3h46 heure de Paris

Obama, à qui l'on avait reproché de ne pas s'adresser à l'électorat féminin pour le premier débat, fait enfin référence au droit à l'avortement. "Toutes les femmes devraient avoir accès aux moyens de contraception", explique Obama. Plus tôt, en répondant à une question sur l'égalité des sexes au travail, il avait fait référence à sa mère et sa grand-mère, louant leur travail et leur intelligence. 

21h44, heure de New York/ 3h44, heure de Paris

Les candidats, comme Candy Crowley, ont brisé les règles de leur propre accord publié par Time en s'adressant l'un à l'autre de manière répétée, comme l'explique le New York Times

21h38, heure de New York/ 3h30, heure de Paris

Enfin, un duel, un vrai. Obama attaque Romney sur son plan de coupes fiscales. «Ce plan ne peut pas être vérifié mathématiquement», lance-t-il. Romney répond qu'en tant que gouverneur du Massachussetts, il a dû calculer le budget de son Etat. Bien entendu, calculer des budgets est obligatoire pour un gouverneur. 

21h30, heure de New York/ 3h30 heure de Paris

Candy Crowley avait promis mener le débat de main ferme et elle tient parole. Bien que l'accord des candidats ne lui permette pas de relancer les candidats, comme nous l'avions expliqué, elle a demandé à Obama d'expliquer le prix de l'essence (4 dollars le gallon) après qu'il ait affirmé que sa politique pétrolière était la bonne politique à suivre. 

Elle a ensuite interrompu Romney, qui essayait de s'immiscer dans le débat. «Apparemment, Romney n'aime pas être modéré», twitte Arianna Huffington

Les GIFs sur la modératrice ont déjà fait surface, celui-ci vient du Guardian

21h15 heure de New York/ 3h15 heure de Paris

Le débat est passé au prix de l'essence et l'écologie. Après Big Bird, Romney s'en prend aux oiseaux à nouveau, affirmant que  «20 ou 25 oiseaux meurent» et une petite compagnie pétrolière du Nord du Dakota se retrouve à sec. 

Capture d'écran du compte Twitter du journaliste Nicholas Kristof: "Romney insulte les ornithologues. Il se fiche des oiseaux migrateurs en plus de briser le contrat de Big Bird."

21h05, heure de New York/3h05, heure de Paris

Ça y est, Candy Crowley présente les candidats et annonce les règles du jeu pour le public. Romney a gagné le tirage au sort et doit répondre en premier à Jeremy, un étudiant qui demande comment rembourser son prêt étudiant. 

Romney affirme qu'il veut lancer un programme de prêts, mais surtout qu'il faut que les étudiants puissent trouver un travail en finissant leur éducation. Une manière de s'en prendre au bilan économique d'Obama.  

Obama, bien plus pugnace cette fois-ci, explique que son gouvernement cherche à donner un travail «qui paie bien» à Jeremy. 

Capture d'écran du correspondant politique de Slate.com «Hé les gens, Obama s'est révéillé»

20h55, heure de New York/ 2h55, heure de Paris

Les coulisses, côté républicain

Capture d'écran du compte Twitter de l'aide personnel de Romney 

 

20h45, heure de New York/ 2h45, heure de Paris

Bonsoir expatriés, insomniaques et autres! Le deuxième débat commence dans 15 minutes. Pour s'échauffer, voici quelques mises à jour avant le coup d'envoi de Mitt/Barack, Round II. 

  • John Kerry, qui a préparé Obama pour ce débat comme pour le premier, s'est adressé à la presse il y a  une heure. Celui à qui on avait reproché la performance très molle du Président des Etats-Unis est passé à l'offensive, ce soir. Faisant référence aux attaques du 11 septembre dernier au consulat de Benghazi en Libye, Kerry s'est montré dur envers la campagne Romney, l'accusant d'exploiter l'évènement. Pour lui, cette tactique est du «football politique».
  • Candy Crowley, la journaliste politique de CNN qui s'apprête à modérer le débat et a annoncé vouloir pousser les deux candidats dans leurs retranchements, fait toujours jaser. Certains s'attaquent à son apparence physique sur Twitter, comme le souligne amèrement le New York Magazine. D'autres, au contraire, soulignent son expérience et espèrent qu'elle fera aussi bien que Martha Raddatz, la modératrice du débat vice-présidentiel. Ainsi, le blog Mercy Farms raconte la carrière d'une femme qui «se mêle de politique depuis Jimmy Carter» et qui a visité les 50 Etats américains au cours de ses reportages. Comme Raddatz, correspondante de guerre habituée à poser les questions qui fachent, Crowley a fait beaucoup de terrain et ne risque pas de faire la potiche. Du moins, c'est ce que le public espère. 
  • Rappelons, finalement, que le public de l'université Hofstra n'a pas le droit de faire grand chose ce soir. Selon l'accord des deux candidats publié par Time, les personnes assises dans l'audience n'ont droit qu'à une question, pas de relance - comme la modératrice. Le live blog du Guardian en rajoute en soulignant que la Commission des Débats Présidentiels interdit également au public de Twitter l'évènement pour ne pas distraire leurs interlocuteurs avec la lumière de leur portable.   

A partir de 3h du matin heure française, vous pourrez également suivre le live en anglais de France 24:

Slate.fr vous fait vivre ce débat en direct, mais en attendant, vous pouvez rafraîchir vos connaissances en...

» apprenant les cinq choses à savoir sur le format du débat, la place disputée de la modératrice, où en sont les candidats dans les sondages, comment ils se sont préparés et sur quels thèmes va se jouer la rencontre.

» revivant les deux débats précédents: celui où Barack Obama a été largement battu par Mitt Romney, et comment le Républicain tente depuis de se recentrer pour gagner de nouvelles voix. Et celui où Joe Biden a rééquilibré le rapport de forces, en faisant son show pour décrédibiliser Paul Ryan.

» visionnant notre montage des meilleurs moments des précédents débats, ainsi que les éclairages de journalistes américains sur des points particuliers de la campagne comme la façon dont le public envisage les candidats, la place des femmes ou les chances d'Obama malgré sa première prestation peu convaincante.

» faisant le point sur vos connaissances sur l'histoire de la présidentielle avec notre quiz, sur le vocabulaire politique américain avec notre glossaire ou sur quelques grands enjeux de campagne comme l'importance de l'électorat latinola bataille des lois anti-vote, la pratique du early voting, les swing states et le nombre réel d'électeurs sur lequel se joue le scrutin ou encore le coût de la campagne, en raison de modalités de financement contestées.

» vous replongeant dans les à-côtés de la campagne: ses innombrables vidéos (comment Homer Simpson a voté Mitt Romney, un clip d'Obama en meurtrier, le conte de Samuel L. Jackson, la campagne en mode Mortal Kombat, Nancy Pelosi en zombie, le clip de Deee-Lite et la «Romney Girl»), ses épisodes étranges (le «musulman noir» de Madonna, le débat des candidats sur un touchdown, l'hologramme de Ronald Reagan, le hoax «ROMNEY=MONEY» et les objets de campagne les plus kitsch) ou encore l'étonnante absence de Barack Obama des séries américaines.

Daphnée Denis
Daphnée Denis (114 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte