Monde / USA 2012 / Elections-US-2012

Fact-checking: le vrai perdant du débat Obama-Romney, c'est la vérité

Temps de lecture : 2 min

Money and magnifying glass / images_of_money via Flickr CC License By
Money and magnifying glass / images_of_money via Flickr CC License By

Obama a perdu le premier débat présidentiel d'après les médias américains, devant la performance solide de Mitt Romney. Mais pour The Daily Beast, le vrai perdant du débat du 3 octobre, c'est la vérité. Pour le magazine, «la partie la plus douloureuse [du débat] était de regarder Romney mentir si éhontement, et de voir Obama échouer à le remettre en cause encore et encore».

Résultat, d'après Michelle Goldberg dans le Daily Beast, «la plupart des télespectateurs garderont une vue sérieusement déformée des propositions du candidat républicain», peu importe ce que les fact-checkers en diront.

Et les fact-checkers (dont les médias américains sont aussi friands que les nôtres), ont dit beaucoup de choses sur le débat. D'abord sur les mensonges ou les semi-vérités de Romney soulevées par le Daily Beast:

Contrairement à ce que l'article de Michelle Goldberg laisse entendre, Romney n'a pas été le seul à mentir, et les fact-checkers relèvent également les déformations de Barack Obama.

Cécile Dehesdin Rédactrice en chef adjointe

Newsletters

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Depuis une dizaine d'années, le disco polo s’impose comme référence de l’industrie musicale polonaise. Au point d'attirer l'attention des politiques et d'exaspérer les milieux intellectuels.

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Les fondations du milliardaire-philanthrope américano-magyar quittent Budapest où elles travaillaient depuis 1984. Un départ accéléré par vingt-quatre mois d’intense campagne gouvernementale anti-Open Society.

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

Newsletters