Elections-US-2012USA 2012Monde

[EN DIRECT] Premier débat présidentiel américain: Romney a eu le dernier mot

Daphnée Denis, mis à jour le 04.10.2012 à 11 h 14

Revivez le débat qui a opposé le président sortant à son challenger républicain.

Romney et Obama lors du premier débat présidentiel à l'université de Denver. REUTERS/Rick Wilkin

Romney et Obama lors du premier débat présidentiel à l'université de Denver. REUTERS/Rick Wilkin

Barack Obama et Mitt Romney se sont affrontés à l'université de Denver, ce mercredi 3 octobre à 19 heures heure du Colorado (jeudi à 3 heures du matin en France), à l'occasion de leur premier débat de campagne.

>> Pour savoir ce qu'il faut retenir du débat, c'est par là

Vous dormiez? Pas de problème, revivez-le avec notre direct:

22h30 heure de New York (EST) / 4h30 GMT

Romney a eu le dernier mot, au sens propre comme au sens figuré. Il est apparu bien plus confiant qu'Obama. Ce dernier n'a jamais attaqué son adversaire et n'a pas sû défendre son bilan. Le président actuel n'a pas même fait référence aux "47%", le nombre d'américains qui ne paient pas d'impôt sur le revenu selon Romney. C'était pourtant l'attaque démocrate la plus attendue.  

Les deux candidats sont demeurés polis. L'équipe républicaine avait promis des vannes, beaucoup de vannes (un "zinger" en anglais). Il n'y en a eu aucune. Romney était plus blaggueur que méchant, comme le remarque le correspondant politique du Washington Post.

"Romney fait des blagues mais n'attaque pas. Et ses blagues sont bien dites!" 

Sur ABC News, les commentateurs s'accordent a dire que le candidat mormon a offert une performance sans faute.  Il était précis et a sû casser son image indécise et se montrant assuré, même arrogant par moments. Il n'a pas cessé de sourire, tout au long du débat. A s'en demander s'il n'était pas tout bonnement condescendant.    

22h20 heure de New York (EST) / 4h20 GMT

Romney aime les Muppets. Twitter le lui rend bien. 

Au début du débat, Romney a affirmé "adorer Big Bird," l'oiseau géant des Muppets. Mais, a-t-il ajouté, il n'hésitera pas à couper les fonds de la chaîne PBS qui diffuse l'émission pour enfants. En à peine une heure, l'oiseau géant est devenu un mème sur Internet. 

Sur Twitter, l'oiseau était cité plus de 17,000 fois par par minute

22h00 heure de New York (EST) / 4h00 GMT 

On compare enfin la réforme de santé d'Obama à celle de Romney. Romney utilise le seul argument qui vaille: "Vous avez passé l'Obamacare malgré les Républicains. Moi, j'ai su unir démocrates et républicains en tant que gouverneur du Massachussetts."

21h55 heure de New York (EST)/ 3h55 GMT

Obama, le prof, ennuie son public: 

On l'avait prévenu d'éviter les grandes leçons, et pourtant Obama "fait le prof." Selon les mots du correspondant politique de Slate.com, David Weigel, "Obama utilise un accent ennuyeux, afin de séduire les gens ennuyeux." En 2008, il avait séduit par son humour et son aisance. Il ressemble, aujourd'hui à un professeur de fiscalité qui radote.

L'explication? Peut-être qu'Obama n'a pas parlé à un égal depuis 4 ans. Et qu'il a donc perdu l'habitude de débatte.

Un tweet du rédacteur en chef de Slate.com: "Les présidents sont mauvais en débat car ils passent quatre ans sans parler à un égal. Ils ne doivent pas se battre car ils gagnent toujours." 

21h30 heure de New York (EST)/ 3h30 GMT

Le candidat républicain a reproché à Obama d'avoir augmenté la dette nationale autant que ses trois prédécesseurs mis ensemble. Le fact-checking du New York Times souligne que ces chiffres sont faux.  La dette américaine, estimée à 16 trillions, avait déjà atteint 10.6 trillions quand Obama a été élu président.

Capture d'écran du site du New York Times  

21h16 heure de New York (EST)/ 3h17 GMT

Romney et Obama s'affrontent sur leur plan fiscal. Romney affirme et répète qu'il ne réduira pas le montant payé par les riches aux Etats-Unis. Pourtant, comme le souligne le site PolitiFact, le plan de Romney réduirait de 17.000 dollars les impôts des personnes qui gagnent entre 500.000 et 1 million de dollars par an.

21h05 heure de New York (EST)/ 3h05 GMT

C'est parti pour 90 minutes de débat. Jim Lehrer attaque avec une question sur l'emploi. Mais Barack Obama tient avant tout à parler de sa femme, Michelle. Ce soir, c'est son anniversaire de mariage. Un fait que sa campagne n'a pas manqué d'exploiter comme nous l'avons fait remarquer ici.

20h50 heure de New York (EST)/ 2h50 GMT

Comment suivre le débat à l’américaine ?

A quelques minutes de la rencontre entre Obama et Romney, quelques conseils pour savourer leur joute verbale comme si vous y étiez.

Cherchez à deviner les phrases-clé des les candidats :

Qui, de Mitt ou Barack, aura l’argument fatal? Voilà ce que les américains  anticipent depuis le début de la journée, de manière plus ou moins ludique. Une bonne douzaine de jeux d’alcool ont ainsi fait surface. Voici les meilleures règles : 

  • Buvez une gorgée d’alcool quand Obama fait référence à Bain Capital, dit du mal de l’administration Bush, ou prononce les mots «millionnaires» ou «milliardaires.»
  • Buvez également si Romney parle de son plan pour créer 12 millions d’emplois, parle de Ronald Reagan, du secteur privé ou fait référence aux «petites entreprises».
  • Plus difficile, buvez deux fois si Jim Lehrer, qui modère le débat, cligne des yeux. (Selon Buzzfeed, cela  n’arrive que très rarement.)
  • Improbable, mais tentant : College Humor invite le public américain à finir la tournée si les deux candidats s’embrassent et annulent l’élection.

Si vous préférez rester sobre, vous pouvez également jouer au bingo du débat, proposé par la radio WNYC.  Cela vous permettra de parier sur les vannes ou les événements qui risquent de se produire au cours de la soirée.

Apprenez les chiffres que les candidats risquent d’aborder :

Le New York Times en fait la liste :

  • 8,1%, soit le taux de chômage aux Etats-Unis
  • 3,80 dollars, soit le prix d’un gallon d’essence
  • 47%, soit le chiffre d’assistés en Amérique selon Romney
  • 16 trillions, soit la dette américaine sur laquelle Romney voudra insister

Slate.fr vous fait vivre ce débat en direct, mais en attendant, vous pouvez rafraîchir vos connaissances en...

» visionnant notre montage des meilleurs moments des précédents débats et en découvrant le langage du corps des deux principaux protagonistes.

» découvrant comment ils ont préparé le débat: en jouant au petit jeu des attentes, mais aussi, côté Barack Obama, en célébrant son anniversaire de mariage.

» revivant le déroulement de la campagne depuis les conventions démocrate et républicaine. Et en premier lieu les malheurs de Mitt Romney: avec la vidéo des 47%, bien sûr, mais aussi avec sa feuille d'impôts, sa réaction contestée sur la Libye, la démission de l'influent républicain Tim Pawlenty ou sa remarque étrange sur les fenêtres des avions.

Des malheurs qui l'ont poussé à tenter de modifier sa campagne pendant que ses partisans se donnent du coeur à l'ouvrage en réécrivant les sondages. De son côté, Obama, par ailleurs confronté à une situation économique mitigée et une situation diplomatique tendue, n'est pas encore réélu, malgré ses bons sondages.

» faisant le point sur vos connaissances sur l'histoire de la présidentielle avec notre quiz, sur le vocabulaire politique américain avec notre glossaire ou sur quelques grands enjeux de campagne comme la bataille des lois anti-vote, la pratique du early voting, les swing states et le nombre réel d'électeurs sur lequel se joue le scrutin ou encore le coût de la campagne, en raison de modalités de financement contestées.

» vous replongeant dans les à-côtés de la campagne: ses innombrables vidéos (comment Homer Simpson a voté Mitt Romney, un clip d'Obama en meurtrier, le conte de Samuel L. Jackson, la campagne en mode Mortal Kombat, Nancy Pelosi en zombie, le clip de Deee-Lite et la «Romney Girl»), ses épisodes étranges (le «musulman noir» de Madonna, le débat des candidats sur un touchdown, l'hologramme de Ronald Reagan, le hoax «ROMNEY=MONEY» et les objets de campagne les plus kitsch) ou encore l'étonnante absence de Barack Obama des séries américaines.

Daphnée Denis
Daphnée Denis (114 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte