Elections-US-2012USA 2012Monde

Le problème aux Etats-Unis, ce sont les inégalités

Laure Beaulieu, mis à jour le 25.09.2012 à 17 h 14

Income Inequality/mSeattle via Flickr CC Licence by

Income Inequality/mSeattle via Flickr CC Licence by

Avec 11 graphiques, Mother Jones veut montrer «ce qui ne va pas aux Etats-Unis». La réponse est dans le titre «C'est les inégalités, imbécile», une expression détournée du célèbre slogan officieux de la campagne de Clinton de 1992 («C'est l'économie, imbécile»).

Les graphiques donnent des informations édifiantes: les 10% des Américains les plus riches détiennent les deux tiers du patrimoine des Américains. Les 20% les plus riches détiennent plus de 80% de la richesse du pays. Un PDG gagne en moyenne 185 fois plus qu'un ouvrier. Alors qu'en 1945, les millionnaires étaient taxés à hauteur de 66%, en 2010, ils ne sont taxés qu'à 32,4%, à la suite notamment des réductions d'impôts mises en place par George W. Bush. 

Mother Jones donne des précisions sur qui sont les 1% les plus riches. Pour 31% d'entre eux, ils sont managers, cadres ou directeurs (dans le secteur non financier). 15,7% appartiennent au corps médical, 13,9% aux professions dans le domaine de la finance et 8,4% sont avocats.

Début septembre, au moment de la fête du travail, Robert Reich, économiste à l'université de Berkeley et ancien membre de l'administration Clinton, s'inquiètait sur son blog de cette hausse des inégalités dans le pays et avait choisi le même titre «[Ce qui compte] c'est les inégalités, imbécile» que Mother Jones:

«La tendance économique la plus inquiétante (...) c'est la concentration de plus en plus importante des revenus, de la richesse et du pouvoir politique au plus haut niveau, dans les mains d'une poignée de personnes extrêmement riches et dans le même temps le déclin constant de la grande classe moyenne américaine. Les inégalités sont à un niveau record aux Etats-Unis. Les 400 Américains les plus riches détiennent aujourd'hui plus de richesses que les 150 millions d'entre nous mis ensemble.»

Mother Jones ajoute que les 400 Américains payant des impôts qui ont les plus hauts revenus ont vu leur revenu moyen augmenter de 392% entre 1992 et 2007 et leur taux moyen d'imposition baisser de 37%.

Robert Reich préconisait en juin dernier dans une vidéo mise en ligne d'augmenter les impôts des plus riches pour réduire les inégalités.

Laure Beaulieu
Laure Beaulieu (107 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte