Monde / Politique

En 1972, Nixon a gagné avec «les 47%» évoqués par Romney

Temps de lecture : 2 min

Richard Nixon lors d'un rassemblement électoral en Pennsylvanie en juillet 1968, d'Ollie Atkins, White House photographer / License Wikimedia Commons
Richard Nixon lors d'un rassemblement électoral en Pennsylvanie en juillet 1968, d'Ollie Atkins, White House photographer / License Wikimedia Commons  

Pour les commentateurs politiques américains, Mitt Romney risque de perdre l'élection à cause d'une vidéo, rendue publique le 18 septembre, où l'on entend le candidat républicain affirmer que 47% des Américains, ceux qui votent pour Barack Obama, «dépendent du gouvernement» et «ne paient pas leurs impôts».

Pourtant, 40 ans avant lui, le candidat républicain Richard Nixon avait lui aussi évoqué «les 47%». Il avait facilement remporté l'élection contre son adversaire démocrate George McGovern, avec 60,7% des voix.

Le Washington Post a retrouvé une publicité de Nixon, diffusée lors de la campagne de 1972, qui attaquait un projet de loi sociale proposé par George McGovern. Il «va rendre 47% des Américains éligibles aux prestations sociales», explique la voix off, «Et qui va payer? Et bien, si vous n'êtes pas parmi les une personne sur deux éligibles, c'est vous qui allez payer».

Newsletters

Une femme violée dans un train en Pennsylvanie sous le regard des passagers passifs

Une femme violée dans un train en Pennsylvanie sous le regard des passagers passifs

L'agression a duré huit minutes, selon les caméras de vidéo surveillance, sans que personne n'intervienne.

Les scénarios d'une Allemagne post-Angela Merkel

Les scénarios d'une Allemagne post-Angela Merkel

Tandis que l'actuelle chancelière cédera bientôt sa place, l'avenir de la politique allemande au sein de l'Union européenne fait l'objet de nombreux débats et incertitudes.

L'Algérie veut-elle la défaite d'Emmanuel Macron?

L'Algérie veut-elle la défaite d'Emmanuel Macron?

L'escalade des tensions entre les deux pays et la rude précampagne électorale française mettent le président sortant dans une posture délicate.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio