USA 2012 / Monde / Elections-US-2012

«Barack va-t'en»: la couverture contestée de Newsweek

Temps de lecture : 2 min

La couverture du Newsweek de cette semaine
La couverture du Newsweek de cette semaine

Le magazine Newsweek fait sa couverture cette semaine avec un long article du britannique Niall Ferguson, professeur d'histoire de l'économie à Harvard et ancien conseiller de John McCain lors de la campagne présidentielle de 2008, qui estime qu'une défaite d'Obama serait bénéfique pour l'Amérique.

Dans son article, il affirme qu'Obama n'a tenu aucune de ses promesses économiques et que «l'Amérique d'Obama» est une nation 50-50: «la moitié d'entre nous payons des impôts, l'autre reçoit les bénéfices» de ces impôts, c'est à dire des aides de l'Etat.

Le problème, c'est que journalistes et économistes (dont le prix Nobel Paul Krugman, classé à gauche) ne sont absolument pas d'accord, non seulement avec son analyse, mais aussi avec la façon dont il l'amène et les chiffres dont il se sert.

Matthew O'Brien de The Atlantic démonte point par point la démonstration économique fantaisiste de Ferguson, soulignant qu'il pense tout à fait justifié d'être déçu par le bilan d'Obama, mais pas pour autant de faire des erreurs factuelles.

Par exemple, Ferguson écrit que «le nombre total d'emplois dans le privé est toujours inférieur de 4,3 millions à celui de janvier 2008», une date, note The Atlantic, antérieure d'un an à la prise de pouvoir d'Obama! The Atlantic ajoute que le secteur privé à créé 427.000 emplois depuis la prise de fonction du président démocrate, et en a perdu 170.000 pendant les deux mandats de George W. Bush.

Quant à la nation 50-50, The Atlantic explique que, en effet, 46% des foyers américains n'ont pas payé d'impôt sur le revenu fédéral en 2011, ce qui ne revient pas à dire qu'ils n'ont pas payé d'impôts du tout (ils représentent moins de la moitié des impôts fédéraux totaux, sans compter les impôts au niveau étatique et local).

De plus, si presque la moitié des foyers ne payent pas cet impôt, c'est parce qu'ils n'ont pas suffisamment de revenus à taxer... Ceux qui ne payent pas, d'après une analyse d'une fondation non partisane, sont en gros «les pauvres, les vieux, les enfants. Pas vraiment la "nation 50-50" des payeurs et des profiteurs» que Ferguson imagine.

«Déformation» et «désinformation»

Sur son blog, Matthew Yglesias de Slate.com se concentre sur un graphique qui pour lui démontre toute la mauvaise foi de Ferguson:

Avec ce graphique représentant l'évolution du PIB des grandes puissances économiques mondiales et intitulé «Une nation perdant du terrain», explique Yglesias, «Ferguson fait implicitement passer deux idées, et il est difficile de décider laquelle des deux est la plus absurde: l'idée qu'Obama est responsable de la croissance économique rapide de la Chine, ou l'idée que, s'il en était responsable, ça serait répréhensible».

D'autant, note un autre article de The Atlantic, que «ce graphique ne montre pas "une nation perdant du terrain" mais la réalité, c'est à dire que la Chine a quatre fois plus d'habitants que l'Amérique. Quand son économie globale dépassera la nôtre, son PIB par tête représentera seulement un quart du nôtre».

Le New York Magazine s'éloigne lui un peu de la couverture de la semaine pour réfléchir à la stratégie globale de Tina Brown, fondatrice et rédactrice en chef du Daily Beast, qui depuis son rachat de Newsweek enchaîne les couvertures et les articles très controversés (Obama en premier président gay, une fiction imaginant la vie de la princesse Diana aujourd'hui...), avant de conclure:

«Mais la technique de Brown de faire parler les gens avec des couvertures bluffantes et des articles auxquels on ne s'attend pas est différent d'une distorsion de la vérité. Comme Krugman l'écrit, "nous ne parlons pas d'idéologie ni même d'analyse économique ici, mais simplement d'une déformation des faits, avec une publication respectée qui est utilisée pour désinformer les lecteurs".»

C.D.

Cécile Dehesdin Rédactrice en chef adjointe

Newsletters

Bataille ingénieurs/politiciens autour du code source de la campagne 2012 d'Obama

Bataille ingénieurs/politiciens autour du code source de la campagne 2012 d'Obama

Les développeurs engagés pour la réélection du président américain veulent rendre le code qu'ils ont mis au point open-source, mais les responsables politiques de la campagne ont peur de donner un avantage aux Républicains.

George P. Bush: un nouveau George Bush pour la Maison Blanche?

George P. Bush: un nouveau George Bush pour la Maison Blanche?

Pendant que les Républicains pansent leurs blessures 2012 et que Mitt Romney transforme sa vie en roman-photo, un jeune loup du parti est en train d'émerger. Son nom? George Bush. Mais George P. Bush, le fils de Jeb Bush, frère de George W. Bush...

Romney après la défaite: après «Mitt au cinéma» ou «Mitt à Disneyland», «Mitt dans sa cuisine»

Romney après la défaite: après «Mitt au cinéma» ou «Mitt à Disneyland», «Mitt dans sa cuisine»

Quoi de mieux qu’un bon plat de fête pour oublier une défaite douloureuse? Vaincu par Barack Obama le 6 novembre, Mitt Romney a envoyé, vendredi 23 novembre, une petite carte postale de Thanksgiving aux Américains sous la forme d’une photo postée...

Newsletters