Boire & mangerLife

Coup d'Etat en Thaïlande: McDonald's tient à rester neutre

Camille Jourdan, mis à jour le 30.05.2014 à 12 h 07

McDonald’s en Thaïlande / Connie Ma via Flickr CC License By

McDonald’s en Thaïlande / Connie Ma via Flickr CC License By

Huit jours après le coup d’Etat de la junte militaire en Thaïlande, un géant de l’industrie alimentaire a voulu mettre les choses au clair: McDonald’s veut rester neutre dans les événements qui affectent le pays depuis plusieurs mois maintenant.

Dimanche, environ 200 manifestants se sont réunis devant un McDonald’s à Bangkok, pour protester contre le coup d’Etat de l’armée. A l’initiative de ce mouvement, rapporte Asian Review, se trouvait entre autres Sombat Boonngarm-anong, rédacteur pour un magazine et militant au sein du Front national uni pour la démocratie et contre la dictature. Sur sa page Facebook, il appelait à ce rassemblement:

«Mangez McDo contre le coup d’Etat.»

Asian Reviews ajoute qu’il appelait à «porter du rouge et à se réunir devant le dit McDonald’s pour mener toutes les actions possibles et imaginables, comme manger, ou s’entraîner.»

Le Wall Street Journal assure cependant que Sombat Boonngarm-anong n’était pas à la manifestation. Mais 200 autres Thaïlandais ont répondu présent, brandissant des pancartes pour exiger la démocratie, et dire non au nouveau coup d’Etat, le 19e depuis 1932. L'armée est intervenue, et a arrêté au moins deux des manifestants.

Suite à cette journée, McDonald’s a souhaité réagir: la firme ne veut pas être associée à un camp, quel qu’il soit, dans ce conflit en Thaïlande. C’est pourquoi la chaîne de fast-food a diffusé un communiqué:

«Nous voulons assurer par la présente que l’utilisation du logo de McDonald’s, de son symbole ou de sa marque, a été faite sans aucune participation, autorisation, acceptation ou soutien de la part de McThai.»

La compagnie menace également de prendre les mesures nécessaires si une personne venait à réutiliser son image durant de tels événements. Et tient à afficher sa neutralité:

«Nous insistons sur le fait que nous n’avons aucun lien avec ces actions, et nous voulons mettre au clair le fait que McThai a et maintient une position neutre quant à la situation politique actuelle en Thaïlande.»

Les pays en crise semblent mettre la firme américaine dans l’embarras: en avril dernier déjà, McDonald’s avait menacé de fermer ses restaurants en Crimée suite à l’annexion de la région ukrainienne par la Russie.

En Thaïlande, la firme est déjà bien implantée, avec 180 restaurants (contre tout de même plus de 1.200 en France).

Camille Jourdan
Camille Jourdan (139 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte