Culture / Monde

Hamuketsu: la folie pour les fesses de hamsters s'empare du Japon

Temps de lecture : 2 min

Photo publiée sur la page Facebook Hamuketsu
Photo publiée sur la page Facebook Hamuketsu

«L’obsession des Japonais pour tout ce qui est mignon atteint de nouveaux sommets, écrit de manière détachée la BBC, alors qu’une folie autour des photos de postérieurs de hamsters gagne du terrain.»

Que se passe-t-il? Deux livres entièrement dédiés aux photos de derrières de hamsters se sont vendus à eux deux à 40.000 exemplaires, et un troisième va être publié fin mai. La tendance, détaille le Wall Street Journal qui s’est lui aussi penché sur ce qu’il faut bien appeler un phénomène de société, a donné naissance à un néologisme: «hamuketsu», un mot-valise pour «hamster» et «ketsu» qui signifie fesse en japonais comme vous l’aviez deviné. Un peu plus de 8.000 «fans» prolongent et approfondissent par ailleurs cette passion à travers une page Facebook spécialement dédiée aux culs de hamsters.

Selon un porte-parole d’une des maisons d’édition qui œuvre dans le genre, ces photos de fesses à fourrure «calment les cœurs» de ceux qui les contemplent… C'est «délicieusement mignon», affirme un représentant de l'autre éditeur d'hamuketsu.

«Je ne peux pas m'arrêter de sourire quand je regarde ces derrières.»

Les médias américains notent doctement que l’engouement pour les petites fesses à poil des hamsters trouve logiquement son origine dans le mouvement de pop culture japonaise «kawaii», qui désigne tout ce qui est mignon et petit.

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters