Partager cet article

Hamuketsu: la folie pour les fesses de hamsters s'empare du Japon

Photo publiée sur la page Facebook Hamuketsu

Photo publiée sur la page Facebook Hamuketsu

«L’obsession des Japonais pour tout ce qui est mignon atteint de nouveaux sommets, écrit de manière détachée la BBC, alors qu’une folie autour des photos de postérieurs de hamsters gagne du terrain.»

Que se passe-t-il? Deux livres entièrement dédiés aux photos de derrières de hamsters se sont vendus à eux deux à 40.000 exemplaires, et un troisième va être publié fin mai. La tendance, détaille le Wall Street Journal qui s’est lui aussi penché sur ce qu’il faut bien appeler un phénomène de société, a donné naissance à un néologisme: «hamuketsu», un mot-valise pour «hamster» et «ketsu» qui signifie fesse en japonais comme vous l’aviez deviné. Un peu plus de 8.000 «fans» prolongent et approfondissent par ailleurs cette passion à travers une page Facebook spécialement dédiée aux culs de hamsters.

Selon un porte-parole d’une des maisons d’édition qui œuvre dans le genre, ces photos de fesses à fourrure «calment les cœurs» de ceux qui les contemplent… C'est «délicieusement mignon», affirme un représentant de l'autre éditeur d'hamuketsu.

«Je ne peux pas m'arrêter de sourire quand je regarde ces derrières.»

Les médias américains notent doctement que l’engouement pour les petites fesses à poil des hamsters trouve logiquement son origine dans le mouvement de pop culture japonaise «kawaii», qui désigne tout ce qui est mignon et petit.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte