Tech & internetLife

Après votre email et votre numéro de téléphone, Facebook veut que tout le monde puisse connaître votre situation amoureuse

Lily Hay Newman, mis à jour le 20.05.2014 à 16 h 29

Captures d'écran Facebook

Captures d'écran Facebook

N’importe quel stalker digne de ce nom peut parvenir à estimer si une personne est célibataire, en couple, etc., juste en examinant avec soin son compte Facebook. Mais les indices ne viennent pas de la «situation amoureuse», elle-même. Ils viennent de photos postées par d’autres personnes, de photos de profil, et de l’activité sur le mur. Mais, maintenant, Facebook veut donner aux stalkers l’opportunité d’être plus direct. L’entreprise a donc un nouveau bouton «Demander» pour que les utilisateurs ne perdent pas de temps.

Le bouton «Demander» apparaît quand vous naviguez sur un profil dont la personne n’a pas révélé sa situation amoureuse ou dont les paramètres vous empêchent de la voir. Ce bouton est apparemment en phase de test, selon Gizmodo, mais il est déjà présent chez beaucoup d’utilisateurs (principalement, ceux qui utilisent Facebook en anglais. L’option est également disponible en français chez certains utilisateurs, comme on nous l'indique sur Facebook, contrairement à ce que nous avions écrit au départ.)

Le stalking ne marche pas comme cela. En fait, ce bouton «Demander» est contraire à la notion même d’opération secrète sur un réseau social. Bien sûr, c’est plus direct, et on serait sûr de la situation amoureuse d’une personne. Mais rien n’est direct dans les profils Facebook. C’est l’endroit où l’on présente des versions contrôlées et enjolivées de soi-même. Sérieusement,il ne s'agit pas d'un endroit où nous devons dire la vérité.

Mais peut-être que nous devrions. Peut-être que c’est cela que Facebook cherche: plus d’interactions sociales authentiques via des communications directes.

Ou peut-être que l’entreprise essaie juste de faire faire son sale boulot par ses utilisateurs. En leur permettant d’inviter leurs amis à ajouter plus de données sur leur profil, Facebook les collecte subrepticement, ce qui lui permet d’en avoir plus à vendre aux publicitaires. Après tout, le bouton «Demander» est également disponible pour des champs moins tendancieux comme la «Ville d’origine». 

On voit ce que tu veux faire, Facebook. Essayer d’utiliser la pression de ses pairs pour nous obliger à donner plus d’informations. Ha. Tu n’as cependant pas compris une chose cruciale: demander à quelqu’un son statut amoureux sans aucun contexte ou avertissement n’est pas seulement louche, c’est également embarrassant, et ce, pour les deux personnes. Mais bien essayé quand même.

Voici ce que voient les gens à qui vous envoyez la demande.

Lily Hay Newman

Traduit par Grégor Brandy

Lily Hay Newman
Lily Hay Newman (47 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte