Égalités / Life

Si les Trois Grâces étaient trois mannequins d'aujourd'hui, à quoi ressembleraient-elles? Ces GIF prouvent notre culte de la minceur

Temps de lecture : 2 min

Raphaël, Les Trois Graces via Wikimedia Commons CC License By
Raphaël, Les Trois Graces via Wikimedia Commons CC License By

A quoi ressembleraient les peintures des siècles passés si on leur appliquait les standards de «beauté» actuels? Lauren Wade, l’éditrice photo du site Takepart.com, a retouché des classiques de la peinture. La photographe, qui admet avoir elle-même été amenée à retoucher de très nombreuses photos, explique la raison de son travail:

«Tout au long de l’histoire, les peintres, de Titien à Rubens en passant par Gauguin, ont trouvé de la beauté chez des femmes qui ne seraient jamais entrées dans une taille 0.»

En passant des tableaux de grands maîtres à Photoshop tel qu'elle le ferait pour des photos de top d'aujourd'hui, Lauren Wade nous permet de visualiser quels sont nos critères de beauté actuels. Adieu les rondeurs des femmes peintes par Degas, Raphaël, Botticelli ou Gauguin. Place au culte de la minceur.

Titien, Danaé avec Eros, 1544 - via Takepart.com - Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Degas, La Toilette, 1884 - via Takepart.com - Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Gauguin, Deux femmes tahitiennes, 1899 - via Takepart.com - Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Raphaël, Les Trois Grâces (1504-1505) via Takepart.com Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Camille Jourdan Journaliste

Newsletters

#EnaZeda, le #MeToo tunisien qui dénonce le harcèlement des femmes

#EnaZeda, le #MeToo tunisien qui dénonce le harcèlement des femmes

Dans l'un des pays les plus progressistes du monde arabe, des femmes appellent à briser l'omerta sur les violences sexuelles.

Laurence Rossignol dénonce la «présomption de mensonge qui pèse sur la parole des femmes»

Laurence Rossignol dénonce la «présomption de mensonge qui pèse sur la parole des femmes»

Laurence Rossignol, sénatrice de l'Oise (PS), s'exprime sur les défaillances du système pour protéger les femmes victimes de violences conjugales.

Pour un partage des tâches égalitaire, la bonne volonté des hommes ne suffit pas

Pour un partage des tâches égalitaire, la bonne volonté des hommes ne suffit pas

Si les couples hétéros sont de plus en plus favorables à une répartition moins genrée des corvées, la révolution domestique est encore bien difficile à mener.

Newsletters