Double XLife

Dans quelles toilettes les transgenres doivent-ils se rendre?

Camille Jourdan, mis à jour le 13.05.2014 à 12 h 55

Toilettes / Daveynin via Flickr CC License by.

Toilettes / Daveynin via Flickr CC License by.

«Pensez-vous que les personnes transsexuelles devraient utiliser les toilettes correspondant à leur genre?» Cette question, soumise sur une infographie par PolicyMic, peut paraître anecdotique, mais des milliers de personnes transgenre peuvent se la poser chaque jour: 700.000 aux Etats-Unis, et entre 40 et 60.000 en France.

La victoire de Conchita Wurst au concours de l’Eurovision ravive les débats autour de la transidentité en Europe et dans le monde. Les transgenres peinent à faire reconnaître leurs droits, des plus fondamentaux aux plus anecdotiques.

Quelles toilettes? Hommes ou femmes? Quelle équipe de foot? Masculine ou féminine? Ces questions qui semblent évidentes aux yeux d’une grande majorité deviennent un casse-tête au quotidien. Car si selon Policy Mic, autoriser les transsexuels à utiliser les toilettes qui correspondent à leur sexe relève du comportement d’un «être humain civilisé», les autorités et les habitants de nombreux pays ne semblent pas d’accord. Le Transgender Law Center détaille:

«Les transgenres et les personnes qui n’ont pas un genre conforme sont souvent victimes de discrimination lorsqu’ils veulent accéder à des services publics: ils se voient refuser l’accès, sont traités différemment des personnes non-transgenres ou sont victimes de violences verbales et physiques alors qu’ils veulent seulement effectuer des activités quotidiennes.»

Cependant, plusieurs solutions émergent peu à peu. En Californie, les enfants peuvent choisir les toilettes dans lesquelles ils veulent aller. De même pour leur équipe de sport. Le Maine accorde un droit similaire en autorisant les transsexuels à se rendre dans les toilettes de leur genre.

Autre alternative: la mise en place de toilettes «neutres» ou «unisexes», où se rendent les hommes comme les femmes. Un quartier de Berlin ainsi que la ville de Brighton, entre autres, proposent cette idée très controversée.

La peur des prédateurs sexuels, qui pourraient profiter de cette installation de toilettes mixtes, revient de manière récurrente. Pour Policy Mic, ce ne sont que des «mythes discriminatoires et dangereux» qui ont été «discrédités» et qu'il faut combattre:

En France, aucun projet de toilettes unisexes ne semble à l’ordre du jour. En revanche, l’«identité de genre» pourrait bientôt faire son entrée dans la législation, facilitant ainsi les démarches des transsexuels qui veulent changer de sexe. Aujourd’hui, ils doivent en effet attester avoir subi des «traitements hormonaux» et avoir ainsi changé de sexe de manière irréversible.

D’autres pays, s’ils n’utilisent peut-être pas encore les toilettes neutres, ont eux introduit un «troisième sexe», le transgenre, à l’image de l’Inde ou de l’Australie.

Camille Jourdan
Camille Jourdan (139 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte