LifeScience & santé

Une nouvelle avancée dans la quête de l'invisibilité: imiter le caméléon

Aude Deraedt, mis à jour le 12.05.2014 à 16 h 20

Caméléon Torkild Retvedt via Flickr CC License by

Caméléon Torkild Retvedt via Flickr CC License by

La cape de Harry Potter, l’anneau de Frodon Sacquet ou encore la potion de Wilhelm Storitz: l’invisibilité fait rêver. Et pas seulement dans la littérature. Dans les laboratoires des plus grandes universités, les scientifiques s’affairent à trouver le moyen d’acquérir ce don prodigieux. Notamment au Michigan, où, d’après le site Mashable, des jeunes doctorants américains auraient trouvé la clé pour changer la couleur des objets en fonction de ce qui les entoure.

«Les couleurs d’une structure cristalline sont basées sur l’espace qui existe entre les particules, explique l'auteure de l'article, Melissa Goldin. Cet espace détermine quelle quantité de lumière les cristaux vont absorber, et celle qu’ils vont réfléchir. C’est ce processus qui donne aux cristaux leur couleur visible.»

Les doctorants de l’université du Michigan ont supposé qu’en manipulant cet espace, ils parviendraient à contrôler la couleur des cristaux. Et à la changer.

Pour ce faire, ils ont placé sous des micro-particules peintes au latex et plongées dans un liquide de type kérosène une solution solide transparente. Une fois la lumière allumée, un courant d’ions se forme. Lorsque leur charge est négative, les micro-particules sont attirées par la lumière. Dans le cas contraire, elles tentent de l’éviter. Si la lumière est éteinte, elles disparaissent.

Les micro-particules s’ordonnent ainsi sous la forme des rayons ultraviolets émis par les scientifiques. Pour cette expérience, ils ont choisi la lettre M, logo de leur université.

«En temps normal, pour obtenir une forme telle que ce bloc M, il aurait fallu construire le cristal sur un gabarit, explique le site de l’université. Un gabarit ne peut créer qu'une seule figure. La nouvelle méthode peut produire des cristaux de toutes les formes, du moment qu'elles sont diffusables par de la lumière.»

Pour l’heure, il ne s’agit encore que d’une étude. Mais tout porte à croire que l’université du Michigan mettra à profit ces recherches:

«La capacité de contrôler des cristaux grâce à la lumière et à la chimie pourrait mener à la création d’une tenue de camouflage inspirée des changements de couleurs du caméléon pour des corps animés ainsi que pour d’autres surfaces.»

Outre la volonté de créer une sorte de cape d'invisibilité, ce que de nombreux chercheurs sont déjà en train d'étudier, les scientifiques à l’origine de cette étude envisagent d’utiliser ces résultats pour détecter des molécules ayant un intérêt médical.

Aude Deraedt
Aude Deraedt (37 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte