Tech & internetLife

Pourquoi a-t-on l’impression d’entendre quelqu’un crier quand un texte est écrit en capitales?

Grégor Brandy, mis à jour le 18.04.2014 à 11 h 26

Martin Robinson via Wikimedia Commons CC Licence by

Martin Robinson via Wikimedia Commons CC Licence by

C’est une des plus vieilles blagues de l’Internet. Dans cette question posée sur Yahoo Answers, un utilisateur demande COMMENT IL PEUT ARRÊTER D’ÉCRIRE EN CAPITALES.

«JE L’AI ACCIDENTELLEMENT ACTIVÉ HIER ET JE NE SAIS PAS COMMENT FAIRE POUR L’ÉTEINDRE. TOUS MES AMIS PENSENT QUE JE SUIS ÉNERVÉ PARCE QU’ILS SONT PERSUADÉS QUE JE LEUR CRIE DESSUS, SUR INTERNET. CE PROBLÈME EST EN TRAIN DE RUINER MA VIE. JE VEUX JUSTE QUE TOUT REDEVIENNE COMME AVANT. S’IL VOUS PLAIT, AIDEZ-MOI !»

S’il y a de grandes chances que cette histoire soit un joli fake, elle montre au moins comment les capitales donnent l’impression d’entendre quelqu’un crier dans un texte écrit.

Sur The New Republic, Alice Robb explique que ce sont les premiers blogueurs qui pourraient être responsables de ce développement.

«Le linguiste Ben Zimmer m’a dirigé vers des groupes de discussions Usenet –les précurseurs des forums et des threads Reddit qui dominent Internet aujourd’hui– où des gens ont étudié ce que les lettres capitales pouvaient vouloir dire. En 1984, un utilisateur a expliqué: ‘’Si je tape en capitale, ça veut dire que JE CRIE!’’

Dans une autre discussion, Dave Decot a résumé en trois points la situation. “Il y a trois façons d’appuyer son propos. 1) On utilise les LETTRES CAPITALES pour avoir l’air de parler plus fort. 2) On entoure d’ *astérisques*. 3) On e s p a c e les lettres.”»

Si elle explique qu’on ne saura jamais vraiment pourquoi c’est la première qu’on a retenu, Alice Robb a retrouvé quelques exemples de capitales utilisées pour convoyer la colère.

«Dans les années 1970, Robert Moses utilisa des capitales pour faire transparaître tout sa rage contre une première version d’une biographie de Robert Caro.»

Pour Paul Luna, directeur du département de typographie et de communication graphique à l’Université de Reading, «les capitales offrent une une visibilité maximale dans un espace donnée. LES CAPITALES REMPLISSENT L’ESPACE, il y a donc le sentiment que ce message écrase tout le reste».

A tel point que certaines personnes ont lancé des initiatives pour bannir l’usage du Caps lock (le verrouillage de la touche majuscule). En 2006, Pieter Hintjens, un développeur belge, avait lancé la campagne «CAPSoff». Ce genre d’actions semble plutôt populaire à voir le nombre d’images et d’illustrations luttant contre l’utilisation du Capslock.

Google a d'ailleurs abandonné la touche, lors de la sortie de son ordinateur en 2011.

Et si jamais vous aviez activé le caps lock par erreur, comme ce vrai-faux utilisateur de Yahoo Answers, pas de panique. Pas besoin de changer de clavier.

Grégor Brandy
Grégor Brandy (439 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte