Partager cet article

Où partent les Français qui s'expatrient? Et s'expatrient-ils plus que les Britanniques?

Un avion / Aero Icarus via Flickr CC License By

Un avion / Aero Icarus via Flickr CC License By

Dans quels pays vont les Français qui partent vivre à l’étranger? Et où ne vont-ils pas? Le site de data Factamedia a utilisé une étude de la Chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France (CCI) publiée début mars pour répondre à ces questions.

Ces treize dernières années, le nombre de Français expatriés n’a cessé d’augmenter: ils étaient moins d’un million en 2001, et sont aujourd’hui plus de 1,6 million, selon les chiffres du registre des Français établis hors de France. Le ministère des Affaires étrangères précise cependant qu’une possible marge d’erreur est à prendre en compte, comme le rapporte Factamedia:

«Il pourrait y en avoir 500.000 de plus en raison du caractère non obligatoire de l’inscription.»

Grâce à une carte interactive, Factamedia nous montre les pays les plus plébiscités par les Français, et aussi ceux qui le sont moins.

 
Source: Factamedia.com

Sur les trente pays que les Français privilégient le plus, un tiers sont des pays européens. En tête: la Suisse, qui accueillait 163.600 Français en 2013. Suivent les Etats-Unis, puis le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne et l’Espagne. Depuis 2001, ces pays accueillent d’ailleurs de plus en plus. L’une des principales raisons serait, selon la CCI, le climat économique morose de la France:

«Le chômage, et notamment celui des jeunes, constitue l’une des explications les plus plausibles à cette accélération soudaine d’expatriation des jeunes qualifiés.»

D’ailleurs, seule l’Espagne a perdu un peu de son attractivité entre 2012 et 2013; sur cette période, environ 55% des jeunes Espagnols étaient sans emploi, comme le montrent les données de datosmacro.

D’autres pays, au contraire, attirent de plus en plus de Français. C’est le cas de la Chine: entre 2001 et 2013, le nombre d’expatriés là-bas a presque quadruplé, atteignant aujourd’hui plus de 31.000. Singapour, les Emirats Arabes Unis et l’Algérie sont eux aussi de plus en plus sollicités.

En revanche, certaines zones n’ont décidément pas la cote auprès des Français. Par exemple, seulement 54 Français auraient choisi de s’installer au Tadjikistan en 2013. Son voisin l’Ouzbékistan fait à peine mieux, avec 88 Français. Un peu plus près de chez nous, la Moldavie reste également peu plébiscitée (90 expatriés).

Les zones de conflit jouent parfois sur les destinations des Français. On remarque par exemple que la Syrie a perdu 23% de ses expatriés français entre le début de la décennie et aujourd’hui. On observe un phénomène semblable en République centrafricaine.

Face à ce phénomène d’émigration des Français, qui dans la moitié des cas ont un niveau d’études équivalent ou supérieur à bac+5, on entend beaucoup parler d’une «fuite des cerveaux». Le site L'Expansion de L'Express appelle cependant à la relativiser, les chiffres de la CCI à l'appui: beaucoup plus de Britanniques et d’Allemands que de Français partent vivre à l’étranger.

Le Royaume-Uni arrive en tête, avec en 2010, plus de 4,6 millions d’expatriés. 7,6% des Britanniques vivaient donc à l’étranger, contre seulement 2,9% des Français. Où vont-ils? Contrairement aux Français, ils privilégient moins l’Europe, peut-on voir dans le Guardian. Leur destination favorite: l’Australie, membre du Commonwealth. Plus d’un million d’entre eux y partent. Les autres vont en Espagne, aux Etats-Unis, au Canada, et 330.000 optent pour la France.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte