Tech & internet / Life

Pourquoi ils quittent Twitter

Temps de lecture : 2 min

Twitter / mkhmarketing via Flickr CC License By
Twitter / mkhmarketing via Flickr CC License By

Après «Pourquoi j’ai quitté Facebook», voici «Pourquoi j’ai quitté Twitter».

Une étude de la Deutsche Bank, qui a interrogé 1.100 utilisateurs installés aux Etats-Unis, indique les principales raisons pour lesquelles les gens quittent le réseau social, ou n’y vont carrément pas.

Quartz répertorie les arguments de ces réticents:

Pour Quartz, ce qui rebute le plus les anti-Twitter, c’est le manque de curation. Avec tous ces tweets, on ne sait plus où donner de la tête.

Le manque d’images revient aussi comme un élément déterminant: 66% des anciens utilisateurs de Twitter seraient prêts à se réinscrire s’il y avait davantage de partage de photos et de vidéos.

Autre aspect non négligeable: la concurrence d’autres sites d’informations et d’autres réseaux sociaux. 82% des personnes interrogées disent trouver leurs informations ailleurs, et 62% avouent avoir préféré un autre réseau social.

Enfin, d’autres données obtenues par la Deutsch Bank mettent en valeur une raison fondamentale qui motive les gens à rejoindre Twitter, ou plutôt, à y rester: le nombre de followers. Quand 58,5% de ceux qui ont abandonné Twitter avaient moins de 10 followers, seulement 4,8% d’entre eux en avaient plus de 100.

Newsletters

N'oubliez pas que derrière nos écrans se cache un nouveau prolétariat

N'oubliez pas que derrière nos écrans se cache un nouveau prolétariat

Dans certains cas, la révolution numérique du travail ne consiste pas à automatiser, mais à faire travailler des gens dans des conditions pourries à l'autre bout du monde –ou en France.

Salt Bae ou fist-fucking: les différentes interprétations d'un nouvel émoji

Salt Bae ou fist-fucking: les différentes interprétations d'un nouvel émoji

L'émoticône des «doigts pincés» fait beaucoup parler d'elle sur internet.

Et si les VHS étaient les nouveaux vinyles?

Et si les VHS étaient les nouveaux vinyles?

Les ventes grimpent chaque année, et même l'université de Yale vient d'en acheter des milliers.

Newsletters