Vocabulaire: ne dites plus «pure player», dites «tout en ligne»

larousse's french-english english-french dictionary. Chris Drumm via Flickr CC License by.

larousse's french-english english-french dictionary. Chris Drumm via Flickr CC License by.

Vous aviez l'habitude de conseiller à tous vos amis d'aller lire «l'excellent pure player Slate.fr»? Vous êtes désormais prié de cesser (de le dire de cette façon, pas de le conseiller, bien sûr).

La Commission générale de terminologie et de néologie a en effet publié, au Journal officiel de ce dimanche 23 mars, un avis à ce sujet relatif au «vocabulaire de l'édition et de la presse».

Nous le reproduisons ci-dessous in extenso:

«tout en ligne, loc.adj.inv.
Domaine: Édition et livre-Communication/Presse.
Définition: Se dit d'un éditeur, en particulier un éditeur de presse, qui exerce son activité exclusivement dans l'internet, ou de cette activité elle-même.
Note:
1. On parle par exemple d'un "journal tout en ligne" ou encore de l'"édition tout en ligne".
2. Le terme pure player, emprunté de l'anglais, est à proscrire.
Voir aussi: distributeur en ligne.
Équivalent étranger: ―»

Qu'on se le dise, Slate, ainsi que Mediapart, Arrêt sur images, Rue89, Atlantico ou bien d'autres encore, ne sont plus des «pure players d'information» mais des «sites d'information tout en ligne». Vous êtes donc incité à conseiller à tous vos amis d'aller lire «l'excellent site tout en ligne Slate.fr». Et rassurez-nous, quand vous naviguez sur la toile d'araignée mondiale, vous pensez bien à utiliser des mots-dièse sur Twitter et à pester contre les fenêtres intruses?