Life / Lu, Vu & Entendu

Agloe, la ville qui n'existait pas, mais en fait si, et puis finalement non

Temps de lecture : 2 min

Carte des Etats-Unis / http://maps.bpl.org via Flickr CC License By

Comment «inventer» une ville? C’est simple, nous explique Frank Jacobs sur son blog Strange Maps: il suffit de la faire figurer sur une carte. Et quelques années plus tard, elle existera réellement…

Etrange, non? C’est pourtant ce qu'il est arrivé pour Agloe, une ville de l’Etat de New York, inventée de toutes pièces par deux créateurs de cartes de la General Draft Company dans les années 1930, Otto G. Lindberg et Ernest Alpers. Le nom «Agloe» est d’ailleurs un mélange de leurs initiales.

A l’époque, le directeur de cette entreprise de tracé de cartes et son assistant cherchaient un moyen de ne pas être «plagiés». Strange Maps explique pourquoi:

«Comment prouver que quelqu’un a volé votre carte, si cette carte reflète scrupuleusement la réalité?»

Lindberg et Alpers avaient trouvé LA solution: ajouter une fausse ville, ou une fausse rue. Si vous la retrouvez chez un concurrent, il devient alors facile de prouver le plagiat, puisque cet élément a tout simplement été inventé. C’est ainsi que débute l’histoire d’Agloe.

Mais il y a un scénario que la General Draft Company n’avait pas prévu: l’apparition d’une vraie Agloe, à l’endroit précis où ils l’avaient placée sur la carte. «Comment est-ce possible?», vous demandez-vous. Un concours de circonstances amène parfois à des situations incroyables.

Voici ce qu’il s’est passé: un commerçant, voulant ouvrir un magasin, s’est procuré une carte Esso, un client de la General Draft Company. A l’endroit de son futur commerce, il remarque la petite ville d’Agloe, sur la carte. Il décide donc d’ouvrir le «Agloe General Store».

Quelle surprise alors pour Lindberg lorsqu'il croit pouvoir piéger l’un de ses concurrents, Rand McNally, qui a copié sa carte. Car celui-ci parvient aisément à prouver l’existence réelle d’Agloe, ville initialement créée sur une carte par Lindberg! La General Draft Company, victime de son propre piège, perd son procès contre Rand McNally.

Mais l’histoire d’Agloe n’est pas terminée. Après la fermeture du magasin quelque temps après le procès, on aurait pu croire qu’elle allait disparaître. Eh bien non! Frank Jacobs nous montrait le 11 février dernier qu’elle figurait même sur Google Maps.

Mais la National Public Radio fait le test quelques semaines après le post de Strange Maps, et oh, miracle! La ville d’Agloe n’existe plus. Figure juste une icône de commerce nommé Agloe:

La NPR conclut:

«Je vous demande de penser silencieusement à feu Otto Linberg et feu Ernest Alpers, qui ont donné leurs initiales pour que Agloe existe; de penser aux propriétaires du Aggloe General Store, et à ce type de Google, qui, apparemment, lit le blog de Frank Jacob Strange Maps, et qui réagit plus vite que moi. Maudit soit ce type de Google.»

Camille Jourdan Journaliste

Newsletters

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Indice 70, indice 20, indice 5... Qu'est-ce qui fait la différence?

Freud sur le bout de la langue

Freud sur le bout de la langue

Comment les concepts et réflexions du père de la psychanalyse ont imprégné une langue et y sont restés nichés.

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

Il y a un mois environ, délaissant le petit pour le gros, Microsoft a dévoilé sa Surface Pro 3, soit sa tablette la plus grande et la plus impressionnante de son histoire. Avec un écran de 12 pouces (!) et une fourchette de prix allant de 799€ à...

Newsletters