Boire & mangerEconomie

Vous adorez le kale? Apprêtez-vous à ne jurer qu'avec le BrusselKale, le «Brangelina» des légumes

Lucie de la Héronnière, mis à jour le 20.03.2014 à 9 h 45

Capture d'écran du site www.flower-sprout.com

Capture d'écran du site www.flower-sprout.com

Le BrusselKale ou «Flower Sprout» est un légume hybride développé au Royaume-Uni par le semencier Tozer Seeds. Né de l’union d’un chou de Bruxelles et d’un kale (Claire Levenson expliquait ici comment ce chou vert frisé était devenu tendance), il a été développé grâce à des «techniques de croisement traditionnelles»

Déjà présent en Grande-Bretagne depuis 2010 et testé en février 2014 dans des supermarchés néerlandais, il commence à apparaître dans certaines boutiques américaines, sous l'appelation «BrusselKale» («le premier nouveau légume de la décennie!») ou «Lollipops». Même si le lancement américain «officiel» est prévu pour l’automne…

Ce nouveau légume inventé par un semencier très malin est assez commenté outre-Atlantique: c’est le «Brangelina des légumes», selon Today, l’union de deux célébrités, le mariage de deux «super-aliments», en quelque sorte. Il «fusionne les deux légumes préférés des hipsters en une seule tige», écrit le Daily Mail... Bref, c'est un légume (sans doute délicieux) sûrement assez stratégiquement étudié. 

«Nous sommes très heureux que cela commence à faire un buzz, dit Lisa Friedrich, porte-parole du semencier pour les Etats-Unis à Today.com, mais c’est embêtant que cela arrive avant le lancement officiel.» Ceci dit, l’entreprise a déjà préparé depuis fin 2012 un joli site aux petits oignons, dédié au produit, avec des recettes pour les consommateurs anglophones. Ce légume traficoté a apparemment été créé pour être consommé cru, cuit à la vapeur ou grillé… Autre argument marketing, il contiendrait deux fois plus de vitamine C qu’un bon vieux chou de Bruxelles.

Pour le moment, son nom officiel chez le semencier est «Flower Sprout» (chou fleur, ce qui, en français, porte à confusion). Le légume serait le résultat de 15 ans de travail et de développement pour parfaire l’équilibre entre «le goût complexe du chou de Bruxelles et le doux goût de noisette du kale». «Une saveur fantastique» (rien que ça) disponible de novembre à mars (mais pas encore en France!), selon le site.

Des inventions légumières plus ou moins farfelues émergent de temps en temps, mais celle-ci est celle qui «sort le plus du lot depuis le broccolini (il s’agit là d’un hybride entre le brocoli et le kai-lan dit le brocoli chinois, oui, ces histoires sont complexes, NDLR), lancé en 1999», explique à Today.com Bob Whiteaker, responsable scientifique pour la Produce Marketing Association.

Lucie de la Héronnière
Lucie de la Héronnière (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte