LifeTech & internet

Le lait en poudre a cent ans

De quand ça date, mis à jour le 03.04.2014 à 17 h 16

Il est obtenu par dessiccation, un procédé qui élimine l’humidité, testé avec succès en 1908 par Maurice Guigoz. Primé à l’Exposition de Berne de 1914, il envahit les officines françaises en 1927.

Facile à conserver, à transporter, à stocker, le lait déshydraté a toutes les qualités nutritionnelles du lait frais. Sa mise au point s’est faite en plusieurs étapes. En 1851, l’Américain Gail Borden Jr invente le procédé du lait concentré. Cette découverte est un premier pas vers la conservation du produit sans réfrigération, une véritable révolution qui change le quotidien des Américains et transforme la traite journalière du fermier local en une industrie laitière à grande échelle.

Pendant la guerre de Sécession, l’armée de l’Union en commande pour ses troupes plus que l’usine de Borden ne peut en fournir. Sur la lancée de ce succès foudroyant, il en ouvre plusieurs autres aux États-Unis. Cet inventeur philanthrope applique le même procédé pour obtenir du jus de fruits concentré et de l’extrait de café. En Europe, à la même époque, un pharmacien suisse, Henri Nestlé, cherche un moyen de lutter contre la mortalité infantile et la malnutrition des bébés. En 1860, il élabore une farine lactée, à base de lait de vache et de céréales.

Cette invention va permettre de sauver des prématurés, de secourir des mères qui ne peuvent donner le sein et de compenser la pénurie de nourrices.

En 1908, un autre citoyen suisse, Maurice Guigoz, le fondateur de la société du même nom, teste le procédé de dessiccation, qui consiste à faire chauffer le lait sous vide, à basse température.

La poudre obtenue est utilisée avec succès auprès des nourrissons. Reconstitué avec de l’eau selon des proportions précises, le lait conserve apparemment toutes ses vitamines. Baptisé « Crémo », il obtient la médaille d’argent à l’Exposition nationale de Berne en 1914. Commercialisé ensuite sous la marque Guigoz, il s’arrache dans les pharmacies et… dans les boulangeries, où il est alors vendu !

À partir de 1927, il est commercialisé en France sous la forme de boîtes métalliques de 500 grammes. Dix ans plus tard, Guigoz invente le procédé UHT, qui permet de stériliser le lait. Peu à peu, des dizaines de marque vont s’emparer de ce marché florissant. Le triomphe du lait en poudre se poursuit après la Seconde Guerre mondiale et suit l’évolution des mœurs. Désormais, les pères donnent aussi le biberon ; les femmes qui travaillent et ne souhaitent ou ne peuvent allaiter ont une solution.

Dès 1976, et surtout à partir de 1991, la fabrication du lait en poudre est de plus en plus réglementée. Un cadre légal visant à rendre a priori impossible le genre de dérives constatées ces dernières années en Chine avec le scandale du lait en poudre frelaté. Aujourd’hui, les bébés chinois sont nourris avec du lait en poudre fabriqué et exporté par des marques étrangères, en particulier françaises.

Pour autant, l’OMS interdit aux fabricants depuis plusieurs années toute communication sur les laits pour nourrissons, de la naissance à 6 mois, afin de favoriser l’allaitement maternel.

De quand ça date
De quand ça date (6 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte