Tech & internet / Life

2048: le jeu qui va détrôner Candy Crush et ruiner votre vie est italien

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran du site 2048
Capture d'écran du site 2048

Tenons-nous ici le nouveau Candy Crush? Diffusé le 9 mars 2014 par son créateur Gabriele Cirulli, un développeur web italien de 19 ans, le mini-jeu 2048 a déjà retourné la cervelle de plus d'un internaute.

Un succès d'autant plus fou qu'il se base sur... le calcul mental! Le jeu se présente en un tableau de 4 cases sur 4, où apparaissent des carreaux numérotés à partir de 2. Il s'agit de faire glisser ces éléments avec les flèches du clavier, afin que deux carreaux portant le même montant se percutent... et fusionnent en un, dont le montant est égal à la somme des deux précédents. 2+2 donne 4, 4+4, 8, 8+8, 16 et ainsi de suite... Jusqu'au but ultime: 2048 sur une même «tuile», évidemment.

De quoi s'arracher les cheveux (le «game over» arrive vite quand les chiffres envahissent l'écran) et réviser pendant longtemps, très très très longtemps, sa suite de 2. Ça va vous changer des bonbons.


On avoue: on n'est pas encore des stars de 2048.

Andréa Fradin Journaliste

Newsletters

Va-t-il falloir économiser les données comme l’énergie?

Va-t-il falloir économiser les données comme l’énergie?

La quantité de données produite à l’ère du numérique croit de façon exponentielle. L’humanité produit ainsi en deux jours autant de données qu’au cours des deux derniers millions d’années. Les études révèlent des chiffres astronomiques: en 2020, l...

Les vidéos virales de recettes accentuent le phénomène de simplification de la cuisine

Les vidéos virales de recettes accentuent le phénomène de simplification de la cuisine

Les produits utilisés dans ces séquences, inoffensives en apparence, sont très souvent trop gras, sucrés et salés.

Google accusé de trahir des patients en prenant le contrôle d’une appli de santé

Google accusé de trahir des patients en prenant le contrôle d’une appli de santé

Tout ça à cause de Streams, une application utilisée par les médecins anglais.

Newsletters