Tech & internetLife

Vous avez rêvé d'un chargeur universel. Et si c'était un cauchemar?

Camille Jourdan, mis à jour le 17.03.2014 à 12 h 51

Des câbles / Russell James Smith via Flickr CC License By

Des câbles / Russell James Smith via Flickr CC License By

Jeudi 13 mars, le Parlement européen a voté une directive qui vise à imposer la mise en place d’un chargeur universel aux différents constructeurs d’«équipements radioélectriques», d’ici 2017. Cette mesure fait suite à un accord non contraignant signé en 2009 par 14 constructeurs de téléphone mobiles. Parmi eux, Samsung, Nokia, Sony Erickson et même Apple s’engageait à développer un standard commun: le micro-USB.

Mais Apple a préféré lancer un nouveau chargeur, le «Lightning», en proposant des adaptateurs micro-USB. Mais cette fois-ci, la multinationale pourrait bien être contrainte ou de se conformer à un standard universel, ou de fournir gratuitement des adaptateurs. Evidemment, le consommateur européen qui a dû mettre à la poubelle ses chargeurs devenus obsolètes se réjouit de la décision du Parlement.

Mais le chargeur universel est-il une bonne solution?

Dans les principaux arguments avancés, on retrouve le côté pratique et écologique. Le rapporteur du Parlement Européen Barbara Weiler, détaille ces avantages. Avec un argument aussi simple qu'une massue, tel qu'il est repris par la rubrique Mother Broad:

«[Cette mesure] permettrait de mettre fin au bazar des chargeurs et aux 51.000 tonnes d’appareils électroniques gaspillés chaque année».

Mais les premières interrogations apparaissent déjà: France 24 demande ce que l’on va faire «des millions d’appareils dont les chargeurs deviendraient de fait obsolètes». Les jeter? L’avantage écologique risquerait d’être entravé.

Que Choisir soulève un autre problème: si les fabricants continuent de fournir un chargeur universel avec chaque téléphone, appareil-photo ou GPS vendu, où est l’intérêt de l’universalité? A cette question, la Commission IMCO (Commission Marché de l’Intérieur et Intérêt du Consommateur) répond:

«On pourra difficilement interdire aux fabricants de vendre leurs téléphones avec un chargeur! La décision finale leur appartiendra, il s’agira de leur propre politique marketing»

Réponse à laquelle Que Choisir ajoute:

«Il faudra donc sans doute veiller à ce que ces chargeurs ne soient pas vendus séparément… au prix fort».

Le site Mother Broad se montre quelque peu critique à l’égard de cette mesure européenne, mais pour d’autres raisons. Imposer un chargeur universel freinerait l’innovation. Mother Broad rappelle ainsi que le «Lightning» d’Apple est plus performant que la micro-USB:

«Il transfère les données plus vite et charge plus vite, et peut être branché dans n’importe quel sens»

Le chargeur universel nous amènerait-il à nous cantonner à des chargeurs moins performants, plus encombrants et moins pratiques? Pas sûr. Selon Ubergizmo, ce ne sont pas les chargeurs propriétaires type «Lightning» qui ont aidé à l’innovation:

«Ce qu’ils ont fait est donner une nouvelle opportunité à une marque de vendre ses équipements à des prix plus élevés parce que les consommateurs n’ont pas le choix»

En outre, le standard sur lequel devrait reposer le chargeur universel sera probablement le micro-USB de type C, qui est en développement, nous apprend Cnet. Et devinez quoi? Ce chargeur, qui peut se brancher dans les deux sens, «pourrait bien être compatible avec la prise Apple». De quoi en arranger plus d’un.

Mais selon Mother Broad toujours, le chargeur universel perd un peu de son intérêt lorsque l’on sait à quel point les systèmes électriques diffèrent selon les pays. Ainsi, vous aurez beau avoir votre chargeur universel, il sera difficile de s’en servir à la fois en France et aux Etats-Unis, où ni les prises ni le courant ne sont les mêmes. Une fois de plus, l’adaptateur s’impose.

D’autres interrogations sont soulevées par France 24, qui n’est convaincue de la «viabilité du projet» :

«Comment l'UE compte-t-elle imposer une norme à des fabricants non-européens? Comment va-t-elle les convaincre? Les chaînes de production devront-elles désormais s'adapter en produisant des chargeurs UE et d'autres chargeurs monde?»

Camille Jourdan
Camille Jourdan (139 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte