Tech & internetLife

Voici comment gagner 2.000 dollars sur Internet: en partageant des spots publicitaires sur Vine

Camille Jourdan, mis à jour le 10.03.2014 à 14 h 30

Vine / Esther Vargas via Flickr CC License By

Vine / Esther Vargas via Flickr CC License By

Empocher 2.000 dollars (un peu plus de 1.440 euros) pour partager une vidéo, c’est possible. Et non, ceci n'est pas une de ces publicités qui vous envahissent quand vous êtes sur un site de streaming. Il suffit d’être une «star» de Vine, l’application vidéo de Twitter. Business Insider explique:

«Pour la jeune Lauren Giraldo, 16 ans, ce n’est pas difficile de se faire 2.000 dollars. Tout ce qu’elle a à faire est d’appuyer sur le bouton re-Vine pour partager une vidéo d’une marque à ses followers.»

Vine, plateforme de vidéos de 6 secondes, est devenue en un peu plus d’un an un nouveau moyen pour les marques de faire leur pub. Recourir aux Viners les plus suivis apparaît comme une solution facile et efficace. Lauren Giraldo, connue sous le pseudo «Princess Lauren», ou encore les frères John, comptent parmi les utilisateurs les plus populaires de l’application. Leurs vidéos généralement humoristiques séduisent plusieurs millions de followers. Pas de doute que lorsqu’ils partagent une vidéo, l’écho est assuré.

C’est pour cette raison que des marques comme American Eagle ou Universal Studios se tournent vers eux. Si «Princess Lauren» n’a qu’à partager des spots publicitaires, Cody Johns prépare lui-même des vidéos de promotion pour les marques. Ce «travail» lui rapporte plusieurs milliers de dollars à chaque fois.

Ad Age parlait déjà en août 2013 de ce phénomène, et évoquait la photographe et réalisatrice Meagan Cignoli. Sur Vine, elle met en ligne de courts spots publicitaires pour des dizaines de marques, dont e-Bay, Puma, Nike, ou encore BMW.

La société Niche, à laquelle appartient Cody Johns, s’est même spécialisée dans la mise en relation des marques et des médias sociaux tels que Vine, mais aussi Intagram ou Tumblr. Et ce n’est pas la seule. Pour son créateur Rob Fishman, également rédacteur au Huffington Post, l’idée de Niche est partie du constat d’un réel besoin des marques d’être présentes sur les médias sociaux:

«Les marques se rendent compte qu’elles ont besoin d’être énormes sur Instagram et Vine. Elles savent qu’il y a de l’audience sur les médias sociaux, mais elles ne savent pas comment faire pour y aller aussi. Ce que nous leur offrons, c’est de les mettre en relation avec des forces incroyables sur ces plateformes, et de faire de celles-ci les ambassadeurs de ces marques.»

Le format de Vine séduit les annonceurs, qui le reprennent même pour la télévision. C’est le cas notamment de Trident et de Dunkin Donuts qui ont élaboré des publicités de six secondes, diffusées à la télévision, comme le rapporte Creative Review.

Mais l’auteure de l’article du blog  reste dubitative. Pour elle, «malgré la créativité et l’implication» de Vine, le format de six secondes des vidéos est un obstacle non négligeable:

«Cela donne aux annonceurs une échelle de temps très limitée pour mettre en valeur leurs produits, comparé au format traditionnel de 30 secondes. Cela laisse moins de temps aux créateurs pour accrocher le consommateur qui est facilement distrait, et il y a plus de risques qu’il oublie même complètement la pub.»

Camille Jourdan
Camille Jourdan (139 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte