Science & santéCulture

Regardez des GIF toute la journée, pour la science

Grégoire Fleurot, mis à jour le 10.03.2014 à 11 h 21

Capture d'écran de «Animated GIFs: the birth of a medium» sur YouTube

Que ce soit pour parler de l'actualité politique, de la cérémonie des Oscars, des Jeux olympiques ou des derniers films et séries, les GIF sont partout sur Internet, et sont même récemment entrés au musée. Cette omniprésence à donné une idée à deux étudiants du prestigieux Media Lab du Massachussetts Institute of Technology, qui ont décidé de transformer ce format d'images numériques en un langage à part entière, rapporte le site économique Quartz.

Travis Rich et Kevin Hu ont créé un site qui «utilise l'intelligence humaine pour quantifier le contenu émotionnel des GIF animés». Concrètement, il propose pour chaque émotion deux GIF, et les internautes doivent choisir celui qui y correspond le mieux selon eux:


Exemple de GIF proposé sur le site Gifgif.media.mit.edu

 «On prend quelque chose qui est très facile à lire pour les humains, l'émotion, et on le traduit pour les ordinateurs», explique Travis Rich.

Le gros avantage du système? Les internautes œuvrent pour la science sans que cela soit une corvée. «La nature quantitative de l'étude signifie que vous n'avez plus à vous sentir coupable de regarder des GIF marrants toute la journée», s'amuse Wired.co.uk. Et ça marche.

Lancé début mars, le site attire 15.000 utilisateurs par jour qui votent environ 10 fois par visite, rapporte Quartz. Le but de l'opération? Arriver à construire un traducteur automatique du texte vers le GIF. «Je veux que les gens puissent rentrer un sonnet de Shakespeare et obtenir un GIF», explique Kevin Hu.

Les deux étudiants pensent que les applications potentielles de leur base de données seront nombreuses, et viendront sans doute d'autres chercheurs, d'où leur volonté de créer une API ouverte. Ils ont par exemple remarqué que les votes varient en fonction du pays d'origine de l'internaute: si pour la joie les réponses sont assez semblables à travers les différents pays, les réponses pour le soulagement sont beaucoup moins homogènes.

«Le contenu émotionnel d'un GIF varie-t-il en fonction des cultures?, expliquent les chercheurs à Wired.co.uk. Par exemple, quelle est la meilleure représentation du bonheur pour les Allemands, en comparaison de l'impression qu'en ont les Canadiens?»

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte